Eco et Business › Entreprises

Un groupe chinois spécialisé dans la production de perruques et textiles ambitionne la création de 3.000 emplois en trois ans au Bénin

Une unité industrielle de production de perruques et textiles, exploitée par un groupe chinois d’envergure internationale qui sera installée dans la zone industrielle de Sèmè-Podji, envisage le recrutement de 3.000 salariés au bout de trois ans, annonce un communiqué de l’Agence de promotion et des investissements et des exportations (APIEX), publié lundi à Cotonou

Selon cette source, l’installation de cette unité dans la zone industrielle de Sèmè- Podji, ville située à environ une vingtaine de km au sud-est de Cotonou, s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement béninois pour attirer les investisseurs étrangers.

En effet, souligne une récente étude réalisée par l’Institut national de la statistique et d’analyse économique (INSAE), l’emploi des jeunes béninois souffre d’énormes insuffisances, estimant que 30,4% de jeunes sont sous employés de façon visible à travers le nombre d’heures de travail et 63,2% de façon invisible à travers des rémunérations précaires et indécentes.

« Une autre réalité poignante de l’emploi des jeunes c’est que, seulement 7,9% des jeunes bénéficient d’un emploi salarié. Ce pourcentage met en évidence les difficultés d’absorption de l’offre de travail des jeunes par le marché du travail et la nécessité pour les jeunes de se prendre en charge », explique l’INSAE

La coopération sino-béninoise a été, non seulement marquée par de grandes réalisations, des accords de coopération, de l’assistance technique et des dons, mais aussi par un climat de sérénité et de confiance mutuelle entre les autorités politiques chinoises et béninoises.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut