Société › Société

Un garçon de 2 ans décède par défaut de prise en charge au CHD –Goho

Les parents du petit garçon, Eustache Hidjo, ont exprimé leur indignation envers les agents de santé en service à la pédiatrie du Centre hospitalier départemental (CHD) de Goho dans la commune d’Abomey,  pour n’avoir  pas pris  en charge  leur garçon jusqu’à son décès ce jeudi, environ 08 heures de temps après son admission.

Référé au CHD – Goho, et admis aux services des urgences à 17 h, Eustache Hidjo, n’a subi aucun traitement médical jusqu’au-delà de 00 heure. Au moment où les agents de santé se décidèrent enfin à s’en occuper le petit garçon rendit l’âme juste après.

Le père géniteur de la victime, rencontré à son domicile au quartier Houin dans la commune de Covè,  a raconté avoir pourtant pourvu à l’achat de tous les produits pharmaceutiques prescrits. Mais il ne comprend toujours pas pourquoi son enfant n’a bénéficié d’aucun traitement. « J’ai beau attirer l’attention des agents sur le fait que le temps passait et que mon enfant manquait d’être pris en charge à temps, sans être écouté. Celui qui devait intervenir était assis face au malade à rédiger des notes, de 17 h à 00 h, et à déblatérer avec ses collègues », s’est plaint le père de la victime qui a ajouté qu’il avait été plusieurs fois repoussé violemment, chaque fois qu’il tentait d’aller voir son enfant abandonné sur le lit d’hôpital.

L’équipe de garde pour sa part a tenté de justifier la situation par le fait que la veine du petit garçon malade, n’a pas été retrouvée à temps. Toutes allégations réfutées par les parents de la victime qui ont estimé que« la veine de l’enfant avait déjà a été retrouvée à l’hôpital de zone de Covè où il avait été perfusé avant même d’être référé sur le centre hospitalier départemental de Goho.

Ces démentis des parents ont été confortés par un responsable de la pédiatrie qui fait savoir qu’il n’a été nulle part mentionné au dossier médical de la victime, une quelconque difficulté à retrouver la veine tout le temps où le malade a séjourné aux urgences pédiatriques, de 17 h jusqu’au-delà de 00 heure.

Les responsables du service pédiatrique, Dr Raymond Bossou, et Prisque Assogba Kpèdé, surveillante à la pédiatrie ont évoqué une certaine affluence aux urgences ce jour-là et l’insuffisance de personnel.

Le directeur de l’hôpital, Darius Gounflé quant à lui, a regretté la mort du patient. « Des demandes d’explication sont déjà adressées aux agents de garde à la survenance des faits. Le décès sera audité et les responsabilités seront situées », a-t-il fait savoir.
Aux dernières nouvelles on apprend que les cas de décès pour  fautes humaines et professionnelles de la part du corps médical du CHD – Goho sont légions au point où l’inspection générale du ministère de la santé y séjourne actuellement.

ABP


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut