› ABP

Société : Le village de Kpataba se soulève contre les agissements de l’entreprise EBOMAF

L’entreprise EBOMAF qui construit la route Savalou – Djougou, a été confrontée, ce lundi, au soulèvement des populations de Kpataba une localité de Savalou qui manifestent contre les effets néfastes des travaux sur leur quotidien.

Les manifestants ont bloqué l’accès au site de concassage de pierres situé à Koutago, « exigeant une meilleure coopération de la part de l’entreprise Ebomaf », présente dans leur localité depuis près de deux ans, et qui « fonctionne en toute méconnaissance des normes environnementales en vigueur et sans le moindre souci pour leur mieux être ». Les tirs de machines effectués pour le concassage occasionnent la fissure des murs des bâtiments du village et engendrent leur destruction progressive selon les manifestants. Ces tirs seraient « hors normes ».

La population dénonce également les activités de concassage de nuit qui, non seulement perturbent leur sommeil, mais soulèvement sans cesse, beaucoup de poussière. Les effets négatifs de cette activité s’observent, ont-t-il indiqué sur les cultures champêtres et sur les bêtes.

Les populations font observer que face à tous ces désagréments, l’arrondissement de Kpataba ne bénéficie d’aucune mesure sociale d’accompagnement.

Le moindre recrutement d’ouvriers locaux par l’entreprise Ebomaf n’a été fait dans l’arrondissement, selon le porte-parole des populations.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le dépassement de la limite convenue par les deux parties pour l’exploitation de la carrière. Cette limite serait convenue pour éviter de détruire un fétiche protecteur du village.

Informé de ce mouvement, le maire de Savalou Prosper Yao Iroukora, accompagné de son deuxième adjoint et du chef du service technique, s’est rendu sur les lieux pour y tenir une séance de travail avec le commissaire de Kpataba, le chef de l’arrondissement de Kpataba et le chef du village de Koutago, en vue de ramener le calme. Le préfet intérimaire du département des Collines en partance pour Bantè a aussi fait une escale à Koutago pour rechercher un compris. Firmin Kouton recevra les représentants des manifestants à la mairie jeudi prochain a-t-on appris.

Les interventions des autorités ont permis « d’obtenir provisoirement le calme » sur le site de concassage.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut