International › APA

Sénégal, vote du budget à l’Assemblée : passera, passera pas ?

Les quotidiens sénégalais, parvenus vendredi à APA, traitent principalement des risques de blocage de l’Assemblée nationale, à l’ouverture de la session unique parlementaire, en raison de l’équilibre des forces entre les députés du pouvoir et de l’opposition.L’Assemblée nationale ouvre sa session unique ce vendredi, avec  plusieurs questions qui seront traitées d’ici les prochaines semaines, notamment le vote du budget de 2023. Toutefois, la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (Unis pour un même espoir, en langue wolof) a perdu sa majorité absolue après le départ de l’ex-Premier ministre Aminata Touré, rappelle Bés Bi qui note que cette session parlementaire ne sera « pas ordinaire ».

Mais Oumar Youm, le président du groupe parlementaire de BBY, espère pouvoir compter « sur la responsabilité de l’opposition » afin de ne pas bloquer le vote du budget, non sans dire qu’ils vont « surveiller » leur ex-camarade Mimi Touré, devenue députée non-inscrite. Toutefois, celle-ci dit qu’elle ne se « préoccupe même pas de BBY » alors que Malick Kébé, député de la coalition Yewwi Askan Wi (Libérer le peuple, en langue wolof), affirme qu’ils « ne voteront pas un budget de complaisance ».

Cette situation préoccupe L’Observateur, soulignant que l’année parlementaire au Sénégal risque d’être mouvementée comme le fut, en septembre dernier, l’installation des nouveaux députés. En effet, cette quatorzième législature est marquée par l’équilibre des forces entre l’opposition (83 sièges) et le pouvoir (82 sièges). C’est pourquoi le nouveau président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, a été élu dans la tension pendant qu’Aminata Touré, tête de liste de BBY aux dernières élections législatives et dont l’espoir de se hisser au perchoir a été brisé sur l’autel du camp présidentiel, rompait son compagnonnage avec Macky Sall.

Si « le plus dur commence » donc, le journal prévient que l’hémicycle « risque de se plomber » au regard des « dossiers chauds » qui l’attendent : « le vote du budget, l’amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall, la destitution de Mimi Touré, sa proposition de loi » contre certaines nominations du chef de l’État, etc.

Alors que son ex-Premier ministre veut « limiter » ses pouvoirs de nomination à l’égard de certains membres de son cercle familial, le président Macky Sall, en revanche, « s’attaque aux véhicules de fonction » des responsables du service public pour réduire la charge budgétaire de l’État, d’après Les Echos. Désormais, « une indemnité forfaitaire globale, nette d’impôts, est attribuée » aux ayants droit des véhicules de fonction. Il est prévu aussi un « allègement des différents parcs de l’État par des procédures spécifiques de réforme et de cession des véhicules ».

Le Témoin conduit ses lecteurs à voir les « nominations tous azimuts » de responsables de l’Alliance Pour la République (APR), le parti présidentiel, à la tête des sociétés nationales : « Macky +apérise+ à tout-va », s’exclame-t-il.

En effet, le journal constate que « depuis trois semaines, Conseil des ministres après Conseil des ministres, le président de la République recycle ou propulse des responsables de son parti à la tête des sociétés nationales comme PCA (président de Conseil d’administration) ou DG (Directeur Général) ». Est-ce « un moyen de préparer le troisième mandat ? », s’interroge le journal.

A cette question, un éditorial du directeur de publication du journal, Mamadou Oumar Ndiaye, répond oui, soupçonnant des « ballons de sonde » lancés sur l’opinion par Macky Sall pour « s’enhardir » ou « rétropédaler », suivant les réactions de la population sénégalaise.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut