International › APA

Sénégal: des solutions numériques préconisées contre le Covid-19

L’Association des utilisateurs des TIC (ASUTIC) du Sénégal, une organisation à but non lucratif qui œuvre pour la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales à l’ère numérique, a préconisé, dans une note parvenue lundi à APA, le recours à des solutions de santé digitale pour contenir le Coronavirus au Sénégal.« L’ASUTIC estime qu’en plus des actions actuellement en cours, le numérique doit aussi être plus mis à profit en particulier le service SMS, l’Internet, les réseaux sociaux et le téléphone portable », précise Ndiaga Guèye, le président de cette organisation consumériste. Selon lui, des solutions de santé digitale pourraient être utilisées pour mieux informer et communiquer sur comment éviter l’infection, comprendre qui pourrait être infecté, tracer les personnes à risque et suivre les protocoles de traitement.

Aux fins de réaliser un système digital d’information et de communication sanitaire suivant une approche participative, l’ASUTIC a recommandé au Ministère de la Santé et de l’Action sociale un certain nombre de solutions numériques pour la prévention du coronavirus.

La première est un système de surveillance en ligne consistant à créer une plateforme en ligne centralisée de système d’information sur voyageurs venant de pays à risque dépistés et enregistrés. « Cette base de données est l’exigence principale et première étape d’un système de surveillance efficace c’est-à-dire jusqu’à la fin de la période d’incubation », souligne M. Guèye.

L’ASUTIC suggère aussi de demander aux opérateurs de téléphonie mobile d’envoyer à leurs abonnés des messages SMS basés sur la plaquette d’information du Ministère de la Santé.

En outre, en plus du numéro vert qui doit être diffusé en permanence sur toutes les chaines de télévision, les radios nationales et communautaires, la presse écrite et les sites de la presse en ligne, l’ASUTIC préconise la mise en ligne un service de chat (discussions instantanées) qui permettra aux personnes qui veulent plus d’informations sur le coronavirus de les avoir afin de pouvoir prendre les décisions adéquates sur la conduite à tenir.

En plus ces actions, l’organisation consumériste plaide pour la réalisation et la diffusion dans les réseaux sociaux, des versions vidéo et audio en langues nationales, en plus du Français, ­de la plaquette d’information du Ministère de la Santé sur le coronavirus.

« Il est urgent et nécessaire de réaliser une application web et mobile géolocalisée de signalement par SMS de cas suspects » estime le président de l’ASUTIC. Il ajoute qu’elle sera, en outre, un outil numérique, d’information et de communication sur la maladie, même étant hors ligne. Cette application est, selon lui, indispensable pour toucher les jeunes, certes, plus résistants au coronavirus mais pouvant le transmettre.

« Au-delà de ces outils numériques, avance M. Guèye, il existe aussi de nombreuses solutions de santé digitale, de surcroît libres, qui peuvent être déployées pour le diagnostic et le traitement, seulement, la priorité du Sénégal est actuellement la prévention ».

Le Sénégal présente actuellement trois cas positifs au coronavirus traités au service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, après la guérison du premier cas.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut