International › APA

Sénégal : Amadou Ba et la gestion des fonds Covid-19 en question

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA évoquent principalement les temps forts de déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre Amadou Ba et les scandales découverts par la Cour des comptes dans la gestion des fonds alloués pour la lutte contre la pandémie de Covid-19.Le Soleil indique que le Premier ministre « Amadou Ba maintient le cap sur le social » lors de sa déclaration de politique générale (DPG) effectuée lundi 12 décembre à l’Assemblée nationale. Pour lui, la priorité des priorités reste « l’allègement du coût de la vie, le soutien à l’emploi des jeunes, la lutte contre les inondations et le loyer cher », entre autres. « Il est de notre responsabilité de mettre une vision qui transcende nos personnes », soutient le chef du gouvernement sénégalais.

Le Témoin revient sur « les temps forts d’une DPG » à l’Assemblée nationale, estimant que ce grand oral est « réussi » par Amadou Ba qui évoque en même temps « un gouvernement de consolidation à l’écoute des populations ».

Dans Vox Populi, il explique que les « combats du gouvernement » s’accentuent désormais sur « la cherté de la vie, les injustices sociales et les inégalités, les inondations, le chômage, la faim et l’insécurité ». Ils visent aussi à assurer « la souveraineté alimentaire, la croissance, la satisfaction des besoins des populations », estime Amadou Ba face à « l’opposition (parlementaire qui) agite la censure ».

Toutefois, note Sud Quotidien, le Premier ministre « esquive le vote de confiance des députés prévu par l’article 55 de la Constitution » alors que les groupes parlementaires des coalitions de l’opposition, Yewwi Askan Wi (libérer le peuple) et Wallu Sénégal (sauver le Sénégal), « déposent leur motion de censure, ce jour ».

Les Echos précisent que « la motion de censure est déposée (depuis) hier » par Biram Soulèye Diop, président du groupe parlementaire de Yewwi Askan Wi. Le journal souligne que le Bureau de l’Assemblée et la Conférence des présidents sont « convoqués aujourd’hui » au même titre que les députés Massata Samb et Mamadou Niang, « auditionnés ce matin », de leur côté, à la Division des investigations criminelles (Dic) de la police, près de deux semaines après avoir agressé physiquement leur collègue Amy Ndiaye de la mouvance présidentielle.

Interpellé sur la question de la troisième candidature de Macky Sall à la présidentielle 2024 par son ancienne camarade et prédécesseur à la primature, Aminata Touré, Amadou Ba a indiqué que « la question relève de la responsabilité personnelle du président » de la République. Walf Quotidien note dans ce sens une « troisième candidature en procès » à l’Assemblée nationale alors que M. Ba « appelle à transcender les clivages crypto-personnels ».

Après sa DPG, L’Observateur analyse « Amadou de… Ba en haut » avant de s’arrêter longuement sur « les détails du rapport explosif de la Cour des comptes sur la gestion des fonds du Covid ». « Les dépenses non justifiées, les +comptes bancaires secrets+ des ministères, les surfacturations sur le riz, le gel hydro-alcoolique » sont parmi les nombreuses fautes de gestion épinglées par la Cour qui « demande l’ouverture d’informations judiciaires ».

Libération précise que le rapport de la Cour des comptes se fonde sur les fonds de la Covid-19 pour les années 2020 et 2021. Les scandales supposés trouvés dans leur gestion ont poussé cette cour à demander « l’ouverture de 12 informations judicaires », explique le quotidien.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut