International › APA

Sécurité, politique, enseignement et santé au menu des quotidiens marocains

Le démantèlement d’une cellule terroriste, l’adhésion de la Chambre des représentants à AIPA, le redressement des établissements et entreprises publics, la rentrée scolaire et la cohabitation avec le Coronavirus sont les principaux sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains.+Al Massae+ cite une déclaration du directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), M. Abdelhak Khiame qui a affirmé que la cellule terroriste démantelée jeudi simultanément dans les villes de Tanger, Tiflet, Témara et Skhirat était prête à perpétrer des opérations terroristes suicides dangereuses.

Cette cellule terroriste a la particularité de rappeler les événements du 16 mai à Casablanca du fait que ses membres sont des kamikazes, a-t-il fait savoir lors d’une conférence de presse tenue au siège du BCIJ pour jeter la lumière sur les circonstances de l’opération de démantèlement de cette cellule terroriste, sanctionnée par l’arrestation de cinq extrémistes âgés de 29 à 43 ans.

Sur la base d’informations fournies par les services centraux qui traquent les activités des cellules extrémistes, et après plusieurs réunions sous la supervision du directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), il a été décidé d’intervenir après que la cellule ait atteint un stade avancé et « s’apprêtait à mener des attaques qui, si elles étaient perpétrées, auraient provoqué une tragédie », a-t-il expliqué.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ fait savoir que l’adhésion de la Chambre des représentants à l’Assemblée interparlementaire de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (AIPA) en tant que membre observateur, constitue un couronnement et un acquis important pour la diplomatie parlementaire, a affirmé, jeudi à Rabat, le président de cette institution législative nationale Habib El Malki, cité par la publication.

La Chambre des représentants devient, ainsi, la première institution législative à l’échelle africaine et arabe à intégrer cette organisation interparlementaire asiatique, grâce à son action régulière dans la région et à sa diplomatie parlementaire dynamique et sérieuse, a-t-il souligné dans une déclaration à la presse.

Amorçant une nouvelle démarche aux niveaux parlementaire et économique, le Maroc a lancé le chantier de la coopération sud-sud, qui s’est avéré fructueux, a relevé M. El Malki, ajoutant que la diplomatie parlementaire a adhéré à ce chantier en plaçant la coordination et la concertation avec les parlements du sud en tête de ses priorités.

+La Nouvelle Tribune+ constate que « trop d’établissements vivent des subventions de l’État, menant grand train de vie, alors que leur utilité n’est pas évidente », notant que la rationalisation des établissements publics est une nécessité.

Sur le plan financier, c’est un gouffre insupportable en ces temps de disette, appelés à durer des années encore, poursuit l’hebdomadaire, soulignant que le cas le plus courant est celui d’une agence qui cohabite avec une direction ministérielle, sans que les rapports hiérarchiques soient clairs.

Le problème est celui de l’architecture globale et donc de l’absence d’une vision intégrée, insiste-t-il, ajoutant que la réforme doit évaluer entre autres les méthodes de management de manière permanente, sans multiplier les contrôles à priori, corsetage souvent négatif, qui n’empêche rien.

Sur un autre registre, +Challenge+ écrit que la rentrée scolaire est sur toutes les lèvres, le désarroi des parents, les changements successifs des options du ministère, créent une ambiance délétère.

« Les parents avaient plébiscité le présentiel. Sauf que les chiffres des cas avérés ont atteint la veille de la rentrée, un record inquiétant que nul ne pouvait prévoir », a déploré le ministre l’Éducation nationale, notant qu’il faut réajuster en permanence en fonction de l’évolution sanitaire.

Revenant sur les pistes pour l’avenir, le ministre a évoqué la digitalisation et la « déghettoisation » des disciplines, pour un enseignement plus transversal et des choix pédagogiques en rupture avec le passé.

L’unique voie de sortie qui nous est offerte, c’est d’apprendre à vivre avec la Covid- 19, estime pour sa part +Finances News Hebdo+, notant qu’il faudra s’accommoder de sa présence, l’apprivoiser et la domestiquer. Un exercice qui est très loin d’être une sinécure car il requiert une forte discipline dans le respect strict des mesures barrières, ajoute le journal, rappelant que ce virus mystérieux est très loin d’avoir livré tous ses secrets.

« Ce qui signifie, dans un pays comme le Maroc où les gens sont très tactiles, sacrifier ce fil social qui fait la singularité de ce pays, à savoir le vivre-ensemble », conclut-il.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut