International › APA

Rumeur d’expulsion de Nathalie Yamb: «Nous lui avons apporté sa valise» (Mamadou Koulibaly)

L’opposant ivoirien Mamadou Koulibaly a affirmé lundi suite à des rumeurs persistantes annonçant que sa conseillère exécutive Nathalie Yamb de double nationalité (Suisse et Camerounaise) sera expulsée de la Côte d’Ivoire après son audition en cours à la préfecture d’Abidjan que «nous lui avons déjà apporté sa valise et ses papiers » en attendant la décision qui sera arrêtée par les autorités policières.« Nous avons pris toutes les dispositions puisque la rumeur est très forte qu’elle sera expulsée. Nous lui avons laissé sa valise, son sac et ses différents papiers. Et puis on attend car pour le moment on n’en sait rien. On a pris des dispositions parce que la rumeur est forte. Et quand quelqu’un doit être expulsé, on ne lui permet plus d’aller chez lui à la maison», a justifié M. Koulibaly qui expliquait à la presse le déroulé de la matinée d’audition de Mme Yamb à la préfecture de police d’Abidjan.

Poursuivant, il a indiqué ne pas savoir les motifs de la convocation de sa collaboratrice par la police ivoirienne. Pour M. Koulibaly, le fait que sa collaboratrice ne soit pas ivoirienne, n’est pas un « fil valable » pour qu’elle soit convoquée par la police.

« Les gens qui ne sont pas ivoiriens et qui interfèrent dans la politique en Côte d’Ivoire, c’est légion… Non je ne pense pas qu’on  puisse s’appuyer sur une question de nationalité», a-t-il estimé.

Auparavant, il a fait savoir que l’engagement politique de sa conseillère exécutive ne s’arrête pas à la Côte d’Ivoire, mais concerne toute l’Afrique. « Nous tenons tous des propos véhéments. Mais c’est notre fonction politique», a-t-il justifié.

De double nationalité camerounaise (Père) et Suisse ( Mère), Mme Yamb réside en Côte d’Ivoire où elle y a travaillé pendant de nombreuses années. Après la création de Liberté et démocratie pour la République ( LIDER), un parti d’opposition fondé par M. Koulibaly, elle s’est engagée auprès de ce dernier dont elle est la conseillère exécutive.

De par cette fonction, elle critique parfois vertement les actions du gouvernement ivoirien. C’est le vendredi dernier que les autorités policières ivoiriennes ont convoqué Mme Nathalie Yamb à se rendre au bureau des enquêtes générales de la préfecture de police d’Abidjan afin d’être interrogée pour des raisons non encore rendues publiques. Son audition qui a débuté ce matin,  est en cours à la préfecture de police d’Abidjan.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut