International › APA

Port d’Abidjan : hausse du chiffre d’Affaires de 6% en 2022

Le trafic global à fin 2022, s’établit à 28, 33 millions de tonnes, contre 28, 31 millions de tonnes en 2021, soit une croissance de 0,1% par rapport à 2021, pour une plus-value de 18.237 tonnes.Le directeur général du port d’Abidjan, Hien Sié Yacouba, a indiqué ce jeudi, lors d’un échange de vœux avec la communauté portuaire, que le « chiffre d’Affaires prévisionnel s’élève à 126,9 milliards de Francs CFA révélant une croissance de +6% comparativement à 2021 ».  

Quant au résultat net, il est de l’ordre de 27,2 milliards de Francs CFA (+ 1,08), a ajouté M. Hien Sié Yacouba qui a rappelé qu’en décembre 2022, il a été inauguré le deuxième terminal à conteneurs, dont le coût total est de 596 milliards de FCFA.

Le deuxième terminal à conteneurs permet au Port d’Abidjan d’accueillir des navires avec 14.000 EVP contre 3.500 auparavant et de traiter annuellement 2,5 millions de conteneurs. Cela repositionne le port d’Abidjan comme un hub de transbordement de la façade maritime atlantique.

Il a assuré de la poursuite des travaux de réalisation du volet infrastructures du terminal céréalier qui affichent un niveau d’avancement de 95%. En outre, la direction générale envisage de mettre en place un terminal à engrais.

Le directeur général du port d’Abidjan s’est en outre félicité de « la bonne tenue du trafic conteneurisé qui présente une embellie de +2,2% par rapport à fin 2021 avec 804, 29 mille TEU en 2022 contre 787,31 mille TEU en 2021, pour une plus-value de 16, 98 mille TEU ».

Avec la mise en service du deuxième terminal à conteneurs, cette tendance à la hausse devrait très logiquement se poursuivre en 2023, avec notamment une forte croissance attendue du trafic de transbordement, a-t-il fait savoir.

« Pour 2023 et les années à venir, nous envisageons de finaliser les travaux d’infrastructures du terminal céréalier et d’en définir le mode de gestion, de conclure une convention de concession pour le terminal à engrais », a-t-il poursuivi.

Le patron du port d’Abidjan a affiché son ambition « d’accroître la performance de la plateforme logistique, par la réalisation d’un ouvrage de franchissement du canal de Vridi avec un raccordement au réseau routier via le pont de Jacqueville ».

Pour sa part, le ministre des Transports, Adama Koné, a félicité « l’ensemble des entreprises, du personnel du Port autonome d’Abidjan pour le bon bilan enregistré en 2022 ; en termes de gouvernance et de croissance ».

Il a fait observer qu’il y a une croissance, même si elle est « modérée », faisant remarquer que cela est aussi dû au contexte international marqué par la flambée de l’inflation, le resserrement massif des politiques monétaires et de la crise russo-ukrainienne.

Les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire, sur la période 2023-2025, offrent un taux de croissance moyen projeté d’environ 7% par an. En 2022, selon le Fonds Monétaire International (FMI), la croissance du PIB du pays devrait s’établir à +6,5 %.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut