International › APA

Politique, santé et sécurité au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujet notamment la crise politique entre le Maroc et l’Espagne, la réception d’un nouveau lot de vaccin chinois Sinopharm et la mise en échec d’une tentative de trafic de drogue en provenance de l’Espagne.+Le Matin+ se fait l’écho de la déclaration du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à la chaîne de télévision française d’information, LCI, dans laquelle il a affirmé que le Maroc n’a pas de problème avec l’Union Européenne. Il a un problème avec l’Espagne sur une question qui touche à ses intérêts suprêmes et c’est à ce pays de trouver la solution.

« Pour le Maroc, l’Espagne a créé une crise par des actes. Et l’Espagne, par des actes encore doit résoudre cette crise », a-t-il assuré dimanche soir sur LCI.

« Il y a dans cette affaire beaucoup d’amalgames et beaucoup de discours fallacieux. Il s’agit d’abord d’un problème entre le Maroc et l’Espagne. Un problème politique », suite à la décision de Madrid d’accueillir le chef du « Polisario », le dénommé Brahim Ghali, a indiqué le ministre des Affaires étrangères.

« La réalité est que l’Espagne a introduit cette personne sur son territoire avec des documents falsifiés et une identité usurpée sans même informer le Maroc. La réalité est que cette personne est poursuivie en Espagne. Il y a au moins quatre plaintes contre lui pour viol d’une citoyenne espagnole, pour torture et pour terrorisme par une association canarienne des victimes du terrorisme. Donc il s’agit d’un cas d’Etat de droit, d’application de la loi d’abord espagnole et de l’intervention de la justice espagnole », a expliqué le ministre.

Selon lui, « le Maroc a été clair dès le départ : il s’agit d’un acte contre ses intérêts, d’un acte déloyal qui ne respecte même pas la dignité et les intérêts des victimes espagnoles ».

Dans le même sillage, +L’Economiste+ a souligné que le ministre des Affaires étrangères, a pointé du doigt Madrid dans la crise actuelle avec Rabat.

« L’Espagne a créé la crise avec le Maroc et l’a fait assumer à l’Europe », a affirmé Bourita invité sur d’ « Europe Soir week-end ». « L’Espagne n’a pas consulté l’Europe avant de prendre les décisions qui touchent les intérêts du Maroc. L’Espagne n’a pas consulté l’Europe avant de passer outre des normes Schengen pour accepter l’entrée de manière frauduleuse d’une personne recherchée par la justice espagnole », a-t-il ajouté.

Selon le ministre, « il faut placer la crise entre le Maroc et l’Espagne dans un contexte ». « Un contexte de crise bilatérale entre le Maroc et l’Espagne » et « une crise qui n’a rien à voir avec l’Europe, une crise qui a été créée par une décision nationale de l’Espagne sans concertation avec ses partenaires européens ».

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que les livraisons du vaccin Sinopharm se poursuivent. Les deux avions Dreamliner de la RAM qui ont décollé samedi à destination de Pékin ont atterri dimanche matin à l’aéroport Mohammed V avec à leur bord 2 millions de doses du vaccin chinois. Il s’agit de la deuxième livraison cette semaine.

Sur les 10 millions de doses promises par le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu, le Maroc a réceptionné jusqu’à présent 7 millions. Ainsi, le Maroc a reçu au total 8,5 millions de doses du vaccin du laboratoire chinois Sinopharm sur les 40,5 millions qu’il a commandées. Ces nouvelles livraisons devraient permettre de vacciner de plus en plus de personnes afin d’accélérer la généralisation de la campagne de vaccination aux personnes âgées de 40 et 45 ans.

+Libération+ fait savoir que les services de la Sûreté nationale ont mis en échec, vendredi, en coordination avec les éléments des Douanes opérant au port Tanger-Med, une opération d’envergure de trafic de 361.672 comprimés psychotropes et procédé à la saisie d’une quantité de 4,477 kg de cocaïne, en provenance de l’Espagne.

Le principal suspect, un conducteur de 62 ans, a été interpellé lors d’une opération sécuritaire conjointe menée par les services de la Sûreté nationale et des Douanes, à son arrivée au port Tanger-Med en provenance du port espagnol d’Algésiras, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir que les opérations de fouille et de contrôle aux frontières ont permis la saisie de ces quantités record de drogue dans une voiture utilitaire.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête confiée au service préfectoral de la police judiciaire de Tanger sous la supervision du parquet compétent.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut