International › APA

Politique, économie et migration au menu des quotidiens marocains

Les défis du nouveau gouvernement, le dialogue entre les syndicats et le ministère de l’éducation nationale, la situation de la jeunesse marocaine, les financements de la Banque mondiale accordés au Maroc et la migration clandestine sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+L’Opinion+, qui s’intéresse aux défis du nouveau gouvernement, écrit que l’opérationnalisation des orientations du Nouveau Modèle de Développement (NMD) représente le chantier phare de ce gouvernement qui, pour remporter son pari, devra commencer par identifier les réformes à prioriser pour poser les bases du NMD comme les conditions et les acteurs nécessaires à l’implémentation de ces réformes, avant de se lancer dans leur mise en oeuvre.

Le journal constate que pour l’heure, la priorité reste celle du chantier de la modernisation de l’administration publique qui représente la pierre angulaire pour le déploiement des recommandations de la commission spéciale sur le modèle développement.

L’autre défi à relever pour l’Exécutif reste la mise en place d’un cadre vertueux à même de faciliter les synergies entre public et privé, de manière à libérer les énergies et éviter les fonctionnements en silo, ajoute-t-il.

+Aujourd’hui Le Maroc+ revient sur le dialogue entre les syndicats et le ministère de l’éducation nationale, soulignant que le nouveau ministre, Chakib Benmoussa, a visiblement choisi de démarrer son mandat par ouvrir un dialogue avec les représentants des syndicats.

En plus de sa volonté d’instaurer un climat de confiance et de paix sociale dès le départ, Benmoussa se trouve être celui qui, il y a quelques mois encore, a dessiné avec les membres de la Commission sur le modèle de développement qu’il présidait, les contours du nouveau modèle de développement, dans lequel la question de l’éducation et de l’enseignement a été centrale, explique la publication.

Appeler les syndicats à la table du dialogue va probablement au-delà de la simple recherche de la paix sociale : le secteur de l’éducation nationale connaîtra inévitablement à compter de 2022 la mise en marche accélérée d’une réforme dans laquelle l’élément humain sera crucial, ajoute-t-il, soulignant que les syndicats sont mieux placés pour « assurer l’adhésion nécessaire des femmes et hommes de l’enseignement à la réforme ».

+L’Economiste+ écrit que les jeunes sont perçus comme une « aubaine » quand la société se veut en mouvement, mais lorsqu’elle « reste figée dans des modes de fonctionnement archaïques », ils sont exclus et marginalisés.

Le quotidien estime opportun de proposer une « offre publique crédible », qui tienne la route et « redonne confiance ».

+Le Matin+ indique que la Banque mondiale envisage de maximiser ses financements au Maroc pour soutenir le nouveau modèle de développement. Pour Ferid Belhaj, président de la Banque mondiale pour la région MENA, le Maroc se distingue par sa vision claire des priorités et des réformes nécessaires pour une croissance inclusive. Ces chantiers prioritaires ont été déjà annoncés dans la vision transformatrice du nouveau modèle de développement et dans le programme du nouveau gouvernement.

La Banque mondiale s’engage ainsi à renforcer sa coopération avec le Royaume afin d’accompagner la mise en œuvre de ces réformes qui devraient accélérer la croissance économique et le développement social du pays, eu égard à leur effet sur la productivité du travail et du capital humain.

Les prochains financements de l’Institution soutiendront de nouveaux programmes liés, notamment, à la protection sociale, l’inclusion numérique et financière, la performance du secteur public et la gestion des zones côtières, fait savoir le journal.

+Al Bayane+ rapporte que 136 candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés ces derniers jours dans la province de Laâyoune, lors de l’avortement de plusieurs opérations de départ aux Iles Canaries.

Les autorités ont mis en échec samedi une tentative d’immigration à 28 km au large du port de Laâyoune et interpellé 52 candidats, dont 09 femmes. Deux groupes de migrants composés de 56 individus, qui s’apprêtaient à prendre le large, ont été arrêtés le lendemain à Laâyoune. Les services de sécurité ont également déjoué le même jour deux tentatives d’immigration clandestine dans la commune de Foum El Oued, ayant permis l’interpellation de 28 candidats.


Commentaire

Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut