International › APA

Politique, économie et législatif au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi s’intéressent aux relations Maroc-Malawi, à la production de voitures électriques et au travail parlementaire.+Le Matin+ rapporte que le Malawi ouvre demain un consulat à Laâyoune, la 24e représentations diplomatiques dans les provinces du Sud. Le ministre malawien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Eisenhower Nduwa Mkaka, a annoncé, mardi à Rabat, la décision de son pays d’ouvrir un consulat jeudi à Laâyoune.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie du Malawi a indiqué que son pays a décidé d’ouvrir également une ambassade à Rabat. Le ministre malawien a réitéré, à cette occasion, le soutien ferme et constant de son pays à la souveraineté du Royaume sur son Sahara et à son intégrité territoriale, indique le journal.

+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que « si le Maroc est déjà devenu le numéro un en matière de la construction automobile en Afrique, rien n’empêche de devenir prochainement numéro un en matière de mobilité électrique à l’échelle continentale », écrit Aujourd’hui le Maroc.

Pour la publication, les prochaines années seront dominées par les ventes de voitures électriques à travers le monde. Si Renault s’apprête à introduire dans ses lignes de production au Royaume la composante électrique, l’arrivée de Tesla sur le marché marocain, l’un des acteurs mondiaux les plus en vue dans la mobilité électrique, va certainement ouvrir la voie à d’autres constructeurs, assure-t-il.

« Une chose est sûre, le Royaume doit être au rendez-vous lorsque la voiture électrique prendra le relais », conclut le journal.

Sur un autre registre, +L’Économiste+ souligne que « l’inflation des missions parlementaires a entraîné un embouteillage, de telle sorte qu’il n’a pas été possible de discuter tous les rapports dans les commissions spécialisées, encore moins au niveau des séances plénières ».

Cet épisode devra être analysé pour tirer les enseignements de cette modalité de contrôle du gouvernement par le Parlement, poursuit le quotidien, soutenant que l’idée est de rationaliser cette pratique, considérée comme un des piliers de l’État de droit.

« Si cet exercice est suffisamment encadré, il pourrait déboucher sur une dynamique positive, nécessaire au bon équilibre entre les deux pouvoirs », estime-t-il.

+Rissalat Al Oumma+ fait savoir que le Conseil de Surveillance de Maroc Telecom a décidé, lors de sa réunion du 18 février dernier, de reconduire pour deux exercices supplémentaires, jusqu’au 1er mars 2023, le mandat de Abdeslam Ahizoune en qualité de Président du Directoire du groupe.

« Le Conseil de Surveillance, réuni le jeudi 18 février 2021, a pris acte de l’expiration du mandat des membres du Directoire au 1er mars 2021 et a décidé de reconduire, pour deux (2) exercices supplémentaires, soit jusqu’au 1er mars 2023, le mandat de Monsieur Abdeslam Ahizoune en qualité de Président du Directoire et Messieurs Brahim Boudaoud, Hassan Rachad, François Vitte et Abdelkader Maamar en qualité de membres du Directoire », indique Maroc Telecom dans un communiqué, cité par le journal.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut