International › APA

Plus de 865 milliards Fcfa pour transformer l’école ivoirienne d’ici à 2025

Ce montant représente les besoins de financements exprimés pour l’opérationnalisation de la matrice d’actions des trois premières années des Etats généraux de l’éducation et de l’alphabétisation en Côte d’Ivoire.Le ministre ivoirien de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mme Mariatou Koné, a remis mercredi officiellement les actes des Etats généraux de l’éducation et de l’alphabétisation au Premier ministre, Patrick Achi, lors d’une cérémonie.    

« Pour l’ensemble des projets, c’est un montant global de 865,75 milliards de Fcfa qui seront nécessaires, dans les trois prochaines années, pour mettre en œuvre les activités planifiées pour opérer la transformation conformément à la vision des populations », a précisé Mme Mariatou Koné. 

Selon le professeur Mariatou Koné, à ce jour; les manifestations d’intérêts, d’un montant de 250 milliards de Fcfa proviennent entre autre, de l’Agence française de développement (AFD) qui promet 40 milliards Fcfa, 

La Banque mondiale, la Fondation Jacobs et des entreprises privées ont également exprimé leurs intentions dans le cadre du mécanisme d’éligibilité de la Côte d’Ivoire au financement du partenariat mondial pour l’éducation.    

Quelque 313,8 milliards de Fcfa d’intentions ont été enregistrées, a fait savoir le ministre ivoirien de l’Education nationale et de l’alphabétisation, devant un parterre de personnalités et des acteurs du système éducatif.

Ces Etats généraux de l’éducation devraient permettre de promouvoir « une école résiliente fondée sur l’enracinement et l’ouverture, l’équité et l’égalité des chances; une école de qualité pour tous; une école en faveur de la promotion de l’individu et de la société ». 

Ils devraient en outre impulser « un leadership efficace et une nouvelle conduite de changement (dans le système éducatif du pays) et une école apaisée, apolitique, incarnant les ambitions en matière de développement de la Nation », a-t-elle poursuivi. 

La directrice générale adjointe de l’Unesco chargée de l’éducation, Stefania Giannini, a salué l’initiative des Etats généraux de l’éducation et de l’alphabétisation. Pour elle, cela traduit un « sursaut national de l’école ivoirienne ».

« Je vous en félicite pour la qualité de ce processus qui a impliqué tous les acteurs du système éducatif pour faire de l’éducation le levier de développement du pays », a-t-elle ajouté. 

Pour sa part, le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a adressé ses félicitations à tous les acteurs de la communauté éducative : parents, élus, acteurs institutionnels et administratifs, la société civile, syndicats, partis politiques, organisations religieuses pour leur mobilisation et leur engagement.

Ces États généraux ont permis de formuler une feuille de route de l’école ivoirienne qui « nous offrira la force héroïque de croire en notre destin parce que nous avons préparé avec ferveur celui (destin) de celles et de ceux qui nous succéderont », a déclaré le chef du gouvernement ivoirien.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut