International › APA

Nestlé dévoile ses plans pour un système alimentaire régénérateur

Le géant agro-alimentaire suisse Nestlé dévoile ses plans pour soutenir la transition vers un système alimentaire régénérateur.

Les plans du groupe agro-alimentaire visent notamment à protéger et restaurer l’environnement, améliorer le niveau de vie des agriculteurs et renforcer le bien-être des communautés agricoles.

Dans cet élan, il travaillera en collaboration avec ses partenaires du système alimentaire, son réseau de plus de 500 000 agriculteurs et 150 000 fournisseurs. Cela devrait permettre de faire progresser les pratiques agricoles régénératrices au cœur même du système alimentaire. 

La firme envisage également de lancer de nouveaux programmes afin de contribuer à relever les défis sociaux et économiques liés à cette transition. « Nous savons que l’agriculture régénératrice joue un rôle essentiel dans l’amélioration de la santé des sols, la restauration des cycles de l’eau et l’augmentation de la biodiversité à long terme, a déclaré Paul Bulcke, président de Nestlé. 

Selon lui « ces éléments constituent le fondement d’une production alimentaire durable et, surtout, contribuent à la réalisation de nos objectifs ambitieux pour le climat ». 

Cette annonce du groupe intervient à l’occasion du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires à New York, et dans le cadre de la contribution de Nestlé à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. 

Elle fait également suite au récent rapport du panel intergouvernemental des Nations Unies sur le changement climatique, qui souligne que la crise climatique s’intensifie.

Le groupe agro-alimentaire est d’ailleurs signataire de l’engagement des Nations Unies « Business Ambition for 1.5°C ». Il a été l’une des premières entreprises à publier, en décembre 2020, ses plans détaillés pour le changement climatique, accompagnés d’un calendrier. 

Protection de l’environnement  

La firme agro-alimentaire met tout en œuvre pour réduire de moitié ses émissions d’ici 2030 et atteindre zéro émission nette d’ici 2050.

« En nous appuyant sur nos partenariats de longue date avec les communautés agricoles partout dans le monde, nous souhaitons accroître notre soutien aux pratiques agricoles qui sont bénéfiques pour l’environnement et les personnes », a déclaré Mark Schneider, CEO de Nestlé. 

« Dans l’esprit de favoriser une transition juste, il est vital que nous soutenions les agriculteurs du monde entier qui assument les risques et les coûts associés à la transition vers une agriculture régénératrice’, a-t-il ajouté. 

Le groupe s’est engagé à investir 1,2 milliard de CHF au cours des cinq prochaines années pour encourager l’agriculture régénératrice dans toute la chaîne d’approvisionnement. 

 Ce projet vise à soutenir les communautés agricoles grâce à de nouveaux programmes pour l’amélioration des niveaux de vie et pour les jeunes. 

L’agriculture régénératrice contribue à un système alimentaire régénérateur, qui doit être équitable et transparent pour tous les acteurs. Le groupe est engagée à soutenir des revenus améliorés et diversifiés pour les agriculteurs par le biais de ses programmes actuels de durabilité. 

Nestlé mettra en œuvre de nouveaux programmes pour l’amélioration des niveaux de vie des agriculteurs de sa chaîne de valeur, afin de rendre l’agriculture plus attrayante. 

Cette année encore, Nestlé dévoilera des projets spécifiques pour ses chaînes d’approvisionnement de café et de cacao. La firme développe , entre autres, des variétés de café et de cacao à plus haut rendement, et ayant un impact environnemental plus faible. 

Leviers pour une agriculture régénératrice  Nestlé utilisera trois leviers principaux pour aider les agriculteurs à adopter des pratiques régénératrices. 

Premièrement, il s’agira de mettre en pratique les sciences et technologies de pointe, fournir une assistance technique, en s’appuyant sur son vaste réseau d’experts en R&D et d’agronomes.

Le groupe agro-alimentaire teste également de nouvelles solutions pour réduire les émissions dans la chaîne d’approvisionnement laitière. 

Nestlé proposera aussi des formations agricoles et aidera les agriculteurs à échanger des informations et des bonnes pratiques pouvant être adaptées localement. 

Dans un deuxième temps, le groupe entend offrir un soutien à l’investissement: la transition vers l’agriculture régénératrice s’accompagne de risques initiaux et de nouveaux coûts. 

Il soutiendra les agriculteurs en co-investissant avec eux, en facilitant le financement ou en les aidant à obtenir des prêts pour des équipements spécifiques. 

Nestlé travaillera ainsi avec des partenaires pour financer des projets pilotes afin de tester et déterminer la meilleure manière de faire progresser l’agriculture régénératrice.

Troisièmement, le groupe envisage de payer des primes pour les produits de l’agriculture régénératrice: Nestlé offrira des primes pour les matières premières issues de l’agriculture régénératrice et en achètera de plus grandes quantités. 

Ceci, pour récompenser les agriculteurs pour la quantité et la qualité des produits, mais aussi pour l’impact positif sur l’environnement au travers de la protection des sols, de la gestion de l’eau et le stockage de carbone. 

Aujourd’hui, Nestlé a publié les pratiques d’agriculture régénératrice les plus importantes et qu’elle souhaite promouvoir. Elles comprennent, entre autres, l’amélioration de la biodiversité, la préservation des sols, la régénération des cycles de l’eau et l’intégration de l’élevage. 

L’agriculture représente près des deux tiers des émissions totales de gaz à effet de serre de Nestlé, les produits laitiers et l’élevage représentant environ à eux seuls la moitié de ces émissions. 

La firme travaillera aussi avec 30 fermes laitières de référence dans 12 pays pour tester les pratiques d’agriculture régénératrice, respectueuses du climat, qui peuvent être mises en œuvre à plus grande échelle et qui contribuent à atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut