International › APA

Nestlé Côte d’Ivoire renouvelle son partenariat sur la recherche agricole avec le CNRA

Pas d'image

Nestlé Côte d’Ivoire, une filiale spécialisée dans l’agroalimentaire, a renouvelé mardi à Abidjan son partenariat sur la recherche agricole avec le Centre national de recherche agronomique (CNRA) en vue de mettre sur le marché des produits de haute qualité.Ce partenariat, existant depuis 2009 est renouvelé après 11 ans de collaboration, dans le cadre scientifique et technique en vue d’une recherche sur des spéculations agricoles entrant dans la « mission » de la firme.  

« Nous venons de signer un contrat cadre, le deuxième, avec le CNRA » qui travaille très étroitement depuis 2009 avec le Centre de recherche et de développement de Nestlé à Abidjan, a dit le directeur général de Nestlé Côte d’Ivoire, Thomas Caso.  

Ce nouveau contrat, paraphé entre les parties au centre de recherche de la filiale à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan, devrait permettre d »explorer et de construire sur le travail que nous avons déjà mené ensemble sur le cacao et le café », ainsi que d’autres nouvelles filières, a-t-il ajouté.

Outre le café et le cacao, ces deux structures de recherche devraient établir des protocoles pour améliorer les spéculations telles que le manioc, le haricot, le sorgho, le mil, le maïs, utilisées par la filiale, en vue de tirer les meilleurs éléments nutritionnels pour les consommateurs.

Pour M. Thomas Caso, « une bonne recherche demande le partenariat et on essaie (…) de se rassembler autour des meilleurs chercheurs de la zone (ouest africaine), et le CNRA est l’instance la plus reconnue de notre région ».

Dr Yté Wongbé, le directeur général du CNRA, s’est réjoui de ce partenariat qui montre l’importance des résultats de cette structure publique ivoirienne, qui est sollicitée pour des signatures de convention, chaque année, avec d’autres structures de recherche de par le monde.

« Nous mettons à la disposition de la filiale nos variétés de cacao », a souligné M. Wongbé, évoquant une variété de cette culture développée dans le cadre de la lutte contre le swollen shoot et « d’autres hybrides qui sont prêts à pouvoir rentrer dans le processus de lutte contre cette maladie ».

Le CNRA, poursuivra-t-il, travaillera à leur apporter un certain nombre de variétés, selon des standards, qui vont dans le sens de la qualité des produits à partir de ces spéculations ; et qui répondent aux critères de développement et de transformation du groupe agroalimentaire.

« Il s’agit de mettre à leur disposition les meilleures variétés », a fait observer Dr Yté Wongbé, dont le centre de recherche met actuellement au point une nouvelle variété de café appelée « Le café émergent » qui rentre en production en l’espace d’un an.

Ce partage d’expériences entre ces deux institutions de recherche vise à « explorer des filières très importantes » et apporter des réponses scientifiques sur le développement de certaines spéculations tout en mettant au point des produits riches en nutriments et de haute qualité.   


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut