International › APA

Mali : mort d’un Russe, quel lien avec Wagner ?

C’est la première fois que la mort d’un militaire russe au Mali est annoncée.L’Armée malienne a confirmé la mort d’un instructeur russe lors d’une attaque à l’engin explosif Improvisé au centre du pays.

Les FAMa ont été la cible d’une attaque à engins explosifs improvisés entre le Centre de préparation opérationnelle et la ville de Hombori.

Le bilan de l’attaque qui s’est déroulée le mardi 19 avril 2022, fait état aussi d’un mort chez les Forces armées maliennes (FAMa). Les FAMa ont neutralisé 18 assaillants et procédé à 611 interpellations.

Selon le communiqué des FAMa, la mission était composée d’éléments du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Gossi, des éléments GNM Gossi et d’instructeurs russes.

La mort de ce Russe relance le débat sur la présence réelle ou supposée de Wagner au Mali. En effet, de nombreux instructeurs russes sont déployés au Mali depuis le mois de janvier au nord du pays, notamment dans la base de Tombouctou (nord), récemment quittée par la force française Barkhane. Le Mali est accusé par la France et ses partenaires européens de recourir à ces « mercenaires russes » qu’ils présentent comme des instructeurs.

Mais les autorités de Bamako issues du double putsch d’août 2020 et mai 2021 ont fermement démenti ces accusations et évoquent la présence des formateurs russes et européens sur le sol malien.


Commentaire

Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut