International › APA

Le Sénégal s’attaque à la vie chère, Aminata Touré vise Macky Sall

Les quotidiens sénégalais, parvenus mardi à APA, titrent principalement sur les premières recommandations des concertations nationales sur la vie chère et la proposition de loi de la députée Aminata Touré contre certaines nominations présidentielles.L’AS s’intéresse aux « mesures urgentes » pour réduire les prix des denrées de première nécessité au Sénégal, une récente promesse du président Macky Sall lors d’un Conseil présidentiel sur la vie chère et les solutions pour alléger les souffrances des ménages. Ce journal signale que « les commissions Riz, Lait, Sucre et Poisson ont chacune en ce qui la concerne livré leurs rapports en proposant des mesures urgentes qui pourront directement impacter le panier de la ménagère ».

Concernant le loyer, le président de l’Association des consommateurs sénégalais, Momar Ndao, est convaincu dans L’Observateur qu’il « y a une réelle augmentation de plus de 38 % ». Dirigeant en même temps la Commission Loyer dans l’instance mise en place par le chef de l’État pour réduire le coût de la vie chère, M. Ndao se fait l’écho des « recommandations issues des concertations pour une nouvelle baisse d’ici le 1er janvier 2023 ».

Sud Quotidien expose les « dysfonctionnements de la protection civile au Sénégal » et indique que « l’État fractionne ses citoyens ». Avec les cas d’effondrements de bâtiments, les accidents sur les lieux de travail et les drames de la circulation, ce journal souligne que « le sentiment d’inégalité des gorgorlus (débrouillards, en langue wolof) est conforté par l’inertie des autorités ». En effet, « l’État donne souvent l’impression qu’il ne s’occupe pas des problèmes des gens défavorisés », analyse Ibou Sané, professeur de Sociologie politique à l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis (Nord).

Dans ces conditions, les risques de maladies augmentent, d’après Le Soleil. Elles peuvent résulter souvent du fait de « chiquer du tabac, un danger de mort ». Le quotidien national estime que ce « fléau altère les organes vitaux ». « J’étais souvent malade et je tremblais à tout-va », témoigne Lamine Dabo.

En politique, WalfQuotidien note que l’ex-Premier ministre Aminata Touré a lancé une « contre-offensive » à travers une proposition de loi portant sur les liens familiaux. Soulignant que celle qui est surnommée Mimi « accélère la cadence », Le Quotidien précise que cette proposition de loi vise à « limiter les nominations des proches du président » de la République.

En rupture de ban avec le camp présidentiel depuis qu’Amadou Mame Diop lui a été préféré au perchoir, Mme Touré, menacée de perdre son poste de député par le ministre de la Justice et la coalition Benno Bokk Yakaar (Unis pour un même espoir, en langue wolof), « accélère la guerre contre Macky » Sall et la mouvance présidentielle à l’Assemblée nationale, indique Vox Populi.

En effet, « elle dépose une proposition de loi pour combattre le +népotisme+ ou la +préférence familiale+. Elle veut expulser, des hautes fonctions, toute personne qui a un lien de près ou de loin avec le président ou son épouse », explique ce quotidien.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut