› Société

Le préfet Mohamadou en guerre contre les produits psychotropes dans l’Alibori

Chicha
Il a été ordonné la répression par la police républicaine, contre les attroupements visant à promouvoir la consommation de la chicha et autres produits psychotropes

Après avoir ordonné la répression par la police républicaine, contre les attroupements visant à promouvoir la consommation de la chicha et autres produits psychotropes, le préfet Mohamadou Moussa, ordonne également l’interdiction de la vente du chloroforme communément appelé  » Take dye  », excessivement consommé par les jeunes dans le département de l’Alibori.

Le  » Take dye  » est une solution liquide d’aldéhyde formique, un gaz très irritant pour les yeux et le système respiratoire. Traduit en français ce groupe de mot signifie  » Prendre et mourir  ».

« Ce liquide gazeux auquel l’on ajoute de l’eau avant consommation est aussi dangereux que la chicha et ses dérivés », indique le préfet Mohamadou Moussa.

« Je viens d’être informé des quartiers généraux (QG) dans lesquels les jeunes en consomment assez à Kandi », a martelé le préfet.

« Face à cela, nous ne saurions rester sans prendre des mesures coercitives. Qu’il vous souvienne, il y a quelques jours seulement j’ai adressé une correspondance à la police républicaine sur les stupéfiants et autres produits. Cette mesure doit être appliquée également pour les consommateurs de chloroforme dans mon département », insiste l’autorité préfectorale.

Il a exhorté, par ailleurs, ses concitoyens de l’Alibori à éviter purement et simplement la consommation des stupéfiants pour la santé de tous. Des lieux de distraction, il en existe un peu partout. Ils peuvent y aller sans en être inquiétés. Mais pour ce qui est de la consommation de la drogue, de la chicha, des Tramadol et autres, ils doivent savoir que c’est désormais interdit. Et la police républicaine y veille, a précisé le préfet Mohamadou Moussa.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut