Politique › Institutionnel

Le nouveau ministre de la communication veut assainir l’univers médiatique beninois

Alain Orounla, ministre de la communication et de la poste

Alain Ourounla, nouveau ministre de la communication et de la poste, souhaite que le monde des médias beninois soit assaini.

L’univers médiatique du Bénin ne plait pas à Alain Ourala. Il souhaite plus de dynamisme, une amélioration de la  qualité, et plus de pédagogie. Le nouveau patron de la communication a confié aux médias : « Je voudrais avec votre concours donner un nouveau souffle au paysage audiovisuel de notre pays, qui doit être beaucoup plus équilibré, et qui doit nous proposer des émissions de qualité« . Il a précisé que des mesures seront prises pour doter le Bénin d’une presse de qualité parce que, regrette-t-il « nous avons beaucoup de titres qui malheureusement ne correspondent pas à grand chose« . Mieux , poursuit-il, ce n’est pas la quantité que nous voulons privilégier mais la qualité et cela passe par l’amélioration des conditions de travail et de vie des animateurs de la presse.

M. Ourounla estime qu’une presse de qualité dépend d’une sélection rigoureuse des journalistes au Bénin. Selon lui, les vrais professionnels, formés, encadrés et suivis, seront considérés comme journalistes au Bénin. Ainsi, les gens qui n’ont pas les aptitudes pour exercer seront extirpés de la corporation. « Je crois qu’il y a des critères et il ne faudrait pas que votre corporation soit toujours envahie par des gens qui n’ont pas forcément les aptitudes de la formation« , a-t-il insisté.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut