International › APA

Le Groupe BOA affiche des résultats résilients en 2020 en dépit de la Covid-19

Les six banques du Groupe Bank Of Africa (BOA) cotées à la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) affichent des résultats résilients selon le bilan de l’exercice 2020, réalisés dans un contexte marqué par la crise sanitaire de la Covid-19.

Les résultats au 31 décembre 2020 de ces six banques du Groupe BOA cotées à la Brvm ont été présentés mardi lors d’un webinaire, auquel ont pris part les plusieurs hauts dirigeants et les directeurs pays des différentes filiales.  

Dans ce contexte incertain et inédit, les managers du groupe bancaire ont adopté une approche discrétionnaire et prudente dans l’octroi des crédits avec un accompagnement des clients existants (crédits de trésorerie).

Ils ont en outre accordé, selon des stratégies biens étudiées, des financements des secteurs non-affectés par la crise de Covid-19 et un investissement des excédents de liquidité en Bons du Trésor.

Cette approche a permis aux différentes banques de faire preuve de « résilience en 2020 ». L’ordre des priorités du Plan triennal « 2019-2021 » du groupe a été revu en conséquence au regard de l’environnement économique. Et ce, dans un élan prudentiel.

Aujourd’hui, l’on observe un niveau plus élevé de restructurations dues à la Covid-19 dans les banques implantées en zone anglophone, alors que dans l’espace Uemoa, « les crédits structurés Covid-19 oscillent entre 0,3% et 2,2% des encours ».

BOA Bénin, elle, a réalisé un Produit net bancaire (PNB) de 45,28 milliards Fcfa en croissance de 9,4% à fin 2020. Le résultat net ressort en retrait de 11,3% à 13,3 milliards de Fcfa contre 15 milliards Fcfa l’année précédente.

Malgré la hausse du cours, accentuée en 2021, BOA Bénin est sous-valorisée par rapport au marché. La banque maintient un fort niveau de dividende yield. Le dividende équivalent à celui de 2019 indique 459 Fcfa brut par action. La mise en paiement prévue à partir du 20 mai 2021.

La filiale de la banque au Burkina Faso a résisté dans un environnement marqué par des élections présidentielles, en novembre, et un contexte sécuritaire affecté par le terrorisme. Toutefois, le PNB ressort 47,36 milliards Fcfa en hausse de 10,9%.

Le indicateurs boursiers pour le Burkina Faso montrent qu’après deux années consécutives de fortes baisses, non corrélées avec les performances de la banque, le cours s’est stabilisé en 2020. Le dividende maintenu à 423 Fcfa par action, la mise en paiement prévue le 3 mai 2021. 

En Côte d’Ivoire, en dépit d’une dette publique de 45,7% du Produit intérieur brut en 2020 et des élections présidentielles, le Produit net bancaire s’est établi à 40,81 milliards Fcfa avec une croissance soutenue de +15,4%.

Avec un résultat net quasi-stable en période de crise et des niveaux de rentabilité élevés, le titre accuse à nouveau une baisse en 2020. En ce début 2021, le cours s’apprécie. L’on note en outre un maintien du dividende à 350 Fcfa brut par action dont la mise en paiement est fixée le 12 mai 2021.

Bank of Africa Mali, connaît cette année une bonne performance des dépôts  (11,4% de PDM), légèrement supérieure au marché, malgré la fermeture de 10 points de vente. Le PNB affiche 32,34 milliards Fcfa en hausse de 0,9%.

Les indicateurs boursiers, eux, montrent que malgré un net ralentissement de la baisse du cours, la filiale au Mali demeure sanctionnée par le marché. Mais, l’on note toutefois une amélioration du cours sur ce début d’année. 

Au Niger, le Produit net bancaire établi à 24,25 milliards Fcfa, ressort une légère croissance avec un taux de 3,4%. Le résultat net, lui, ressort en retrait de 12,7% à 7,4 milliards Fcfa contre 8,5 milliards Fcfa en 2019.

Au niveau de la bourse, BOA Niger observe une reprise de la croissance du cours, malgré un recul conjoncturel de la croissance du résultat net. Les indicateurs boursiers indiquent par ailleurs un maintien du dividende à 462 Fcfa malgré la baisse de résultat. La mise en paiement prévue le 6 mai 2021.

La filiale au Sénégal affiche une performance appréciable: 9e banque en termes de crédits et 3e en termes de dépôts sur un réseau bancaire de 59 agences. Le Produit net bancaire, lui, est par conséquent quasi-stable avec 29,99 milliards Fcfa (-0,3%).

Les indicateurs boursiers de la banque au Sénégal révèlent une baisse du cours contenue à -3,2% à fin 2020 avec une hausse de 3,7% à mi avril 2021. Paiement d’un dividende équivalent à celui de l’année dernière malgré un résultat en repli, à 179 Fcfa brut par action. La mise en paiement prévue le 1er juin 2021.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut