International › APA

La gestion de l’épidémie au menu des hebdomadaires marocains

Les hebdomadaires marocains parus ce samedi s’intéressent à la gestion de la pandémie du Covid-19.+Finances news hebdo+ écrit qu’un an après le début de cette pandémie mondiale, les autorités marocaines ont quand même, globalement, bien géré cette crise sanitaire.

« Une crise qui a été, à bien des égards, une source d’opportunités, un révélateur de talents », relève l’hebdomadaire, expliquant que le Royaume a pu se reconvertir en producteur et exportateur de masques, ainsi qu’en producteur de kits de prélèvement PCR, 100% marocain, et divers autres matériels médicaux.

Ce rappel est important, dans la mesure où il interpelle sur l’utilité, dans ce monde d’aujourd’hui et celui de demain, d’avoir un tissu productif fort, avec des entreprises compétitives, et surtout innovantes, souligne-t-il.

A cet effet, le Maroc ambitionne de substituer près de 83 milliards de dirhams d’importations par une production locale, en vue d’« aller vers plus de souveraineté économique », qui reste « le nerf de la guerre dans une économie mondiale où tous les dogmes ont été remis en cause par la crise sanitaire ».

Abordant la politique de communication du gouvernement, +Le Reporter+ écrit qu’il ne reste plus que quelques jours avant que les Marocains n’entament le mois de jeûne, sans qu’ils sachent comment s’y préparer.

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, que menacent les nouveaux variants du virus Covid-19, il est clair qu’un retour à la vie normale est exclu, mais personne au Gouvernement n’a encore informé les citoyens de ce que sera leur mois de Ramadan, cette année, déplore la publication.

Les Marocains ont beaucoup de questions sans réponses sur les mesures qui seront prises pendant ce mois, alors que les réseaux sociaux, par contre, pullulent d’indications dont nul ne sait si elles sont vraies ou fausses, note-t-il, appelant le gouvernement à informer les citoyens en temps opportun, pas à la veille du premier jour du ramadan.

Même tonalité chez +La Nouvelle Tribune+, qui souligne que le mois sacré de Ramadan approche à grande vitesse, mais que « les citoyens sont toujours plongés dans la plus grande incertitude ».

Aucune information officielle, sinon l’annonce de la reconduction des mesures restrictives jusqu’à la mi-avril, regrette-t-il.

Certes, on pressent bien que les autorités attendront la dernière minute pour indiquer les procédures à suivre, mais Ramadan n’est pas un mois comme les autres et l’opinion publique est particulièrement attachée aux pratiques, coutumes et traditions qui le caractérisent depuis si longtemps, fait-il remarquer, estimant « louable » que le gouvernement tient informés les citoyens plusieurs jours à l’avance sur les décisions qu’il compte prendre.


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut