Politique › Institutionnel

Institutions : Les députés plaident pour une meilleure sécurisation des frontières Béninoises

Les députés, dans le cadre de la question d’actualité adressée au gouvernement suite à l’incursion de la douane et de la police nigériane le 14 novembre dernier en territoire béninoises, ont exhorté le ministre de la défense nationale, Alain Fortuné Nouatin représentant son collègue de l’intérieur, à mettre tout en œuvre pour une meilleure sécurisation des frontières Béninoises.

 

Sur la question de l’incursion des forces armées nigériane au Bénin, le gouvernement représenté par le ministre de la défense nationale, Alain Fortuné Nouatin, a affirmé qu’à la date indiquée, les agents des forces armées nigérianes ont effectivement procédé à des opérations de saisie de vivres dans des boutiques appartenant à des citoyens béninois en violation de l’intégrité du territoire du pays.

Il a cependant rassuré de la prompte réaction qu’a eu l’exécutif ainsi que des dispositions prises sur les plans diplomatiques et sécuritaires et même au plus haut niveau afin que de telles situations ne se reproduisent.

Non satisfait des réponses et des dispositions qu’auraient pris le gouvernement vue l’ampleur de la situation, le député Jean-Pierre Babatoundé auteur de la question et ses pairs ont déploré le comportement des forces de l’ordre nigérian et exprimé leur amertume avant d’appeler le gouvernement béninois à prendre des dispositions nécessaires pour une meilleure sécurisation des frontières béninoises. « Que le gouvernement prenne en compte les signaux au niveau des frontières pour la prise effective des dispositions en thème de défense de l’intégrité du territoire », ont-t-il entre autres exhorté. Ils n’ont pas manqué d’insister sur la nécessité d’indemniser les personnes dépossédées de leurs biens.

Le jeudi 14 novembre rappelle-t-on, des éléments des forces armées nigérianes ont fait intrusion sur le sol béninois. Elles auraient saisi des biens, notamment des sacs de riz et des produits de contrebande sur des étalages et magasins appartenant à des citoyens béninois en dépit de la fermeture de leur frontière depuis le 20 Août.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut