International › APA

Guinée : les alliés de Cellou Dalein en colère contre la transition

L’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) dénonce une justice de deux poids deux mesures contre le vice-président de l’UFDG, le parti de Cellou Dalein Diallo.Dans une déclaration datée du jeudi 19 janvier 2022, les alliés de l’ex-premier ministre déclarent avoir pris connaissance de la décision « inique » des autorités de faire annuler l’autorisation de sortie du territoire que le juge avait accordé à Dr. Fodé Oussou Fofana pour lui permettre de se rendre en France pour honorer un rendez-vous médical urgent.

Le vice-président de l’UFDG, avait une autorisation d’un juge de quitter le pays pour des « raisons médicales ». Après avoir obtenu cette autorisation du juge, son passeport lui avait restitué. Mais à la surprise générale, ce lieutenant de Cellou Dalein a été bloqué à l’aéroport après avoir accompli les formalités de voyage.

Fodé Oussou Fofana avait bénéficié de cette autorisation de voyager en même temps que El Hadj Mamadou Sylla, tous deux placés sous contrôle judiciaire depuis le 27 octobre 2022 après leur appel au soutien aux manifestations de FNDC, entité dissoute par les autorités.

Mais le mardi 17 janvier, suite à l’appel interjeté par le Procureur de la République devant la Cour d’appel de Cour de Conakry, Fodé Oussou Fofana et Mamadou Sylla ont tous été déboutés. Leurs autorisations de voyage étaient donc annulées. Sauf que Mamadou Sylla, président de L’UDG (union démocratique de Guinée) lui, a été autorisé finalement de voyager. Il a d’ailleurs quitté le pays en toute discrétion d’après nos informations.

Si les alliés de l’opposant se réjouissent de la possibilité donnée à Mamadou Sylla de voyager, ils s’interrogent toutefois sur les raisons qui ont conduit les autorités judiciaires à empêcher Dr. Fodé Oussou d’aller soigner son œil malgré l’urgence que revêt sa situation. C’est pourquoi, « L’ANAD condamne énergiquement cette décision inhumaine et discriminatoire à motivation politique » peut-on lire dans leur déclaration.

Ils ajoutent que « cette justice de deux poids, deux mesures, qui ménage allègrement les amis du CNRD et accable excessivement ceux qu’il considère comme ses adversaires, relève d’une stratégie politicienne ignominieuse et expose la santé d’un citoyen à un risque d’une dégradation majeure en l’occurrence la perte de son œil et donc de son intégrité physique » dénonce l’Alliance dirigée par Cellou Dalein Diallo.

Ces sympathisants de Cellou Dalein Diallo attirent l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur le caractère désormais systématique des violations des droits et libertés des citoyens en Guinée et, plus grave, sur l’utilisation abusive de la justice pour neutraliser, y compris physiquement, ceux qui dénoncent et s’opposent à la mauvaise gestion de la transition.

« L’ANAD en appelle au sens de la responsabilité et de la justice du peuple de Guinée qu’elle invite à se mobiliser pour briser le cycle infernal du terrorisme d’État qui s’enracine profondément dans notre pays » ont écrit les alliés de l’ex candidat malheureux aux élections de 2010.

L’ANAD de Cellou Dalein avait boudé le dialogue inter-guinéen initié par les autorités le 25 novembre 2022. Toutefois, la Cored, coalition dirigée par Mamadou Sylla avait-elle pris part aux travaux de ce dialogue dont le rapport définitif a été remis le mardi 20 décembre 2022 au président de la transition Mamadi Doumbouya,


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut