International › APA

Guerre en Ukraine: Macky Sall sollicite un «cessez-le-feu» auprès de Poutine

Au quatorzième jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le président sénégalais et président en exercice de l’Union africaine (UA) a tenté de convaincre mercredi 9 mars son homologue Vladimir Poutine d’arrêter les bombardements.Et si la médiation africaine portait ses fruits dans cette crise mondiale ? Même si le poids et le leadership du continent sont souvent sous-estimés pour changer le cours de l’histoire, les nouveaux dirigeants comme Macky Sall essaient de jouer leur partition. Et maintenant que la paix du monde est menacée par cette guerre en Europe, l’Afrique par la voix du chef de l’Etat sénégalais tente de venir à la rescousse.

« Je me réjouis de mon entretien de ce matin avec le Président Poutine en ma qualité de Président de l’Union Africaine pour solliciter un cessez-le-feu durable en Ukraine. Je salue son écoute et sa disponibilité à maintenir le dialogue pour une issue négociée du conflit », a déclaré le président Sall dans un tweet.

Ce n’est pas la première sortie officielle de Macky Sall sur cette crise qui a déjà causé des centaines de décès et plus de deux millions de réfugiés dont des citoyens africains. Avec le président de la Commission de l’Union africaine (CUA), le Tchadien Moussa Faki Mahamat, il a récemment déploré l’attitude « inacceptable » à l’égard de ressortissants africains, victimes de « mauvais traitements », alors qu’ils voulaient fuir l’Ukraine.

Les deux présidents avaient exhorté ensuite « tous les pays à respecter le droit international et à faire preuve de la même empathie et du même soutien envers toutes les personnes qui fuient la guerre, nonobstant leur identité raciale ».

Non-alignement

Lors du dernier conseil des ministres, Macky Sall avait aussi fait part de « sa grave préoccupation face à la situation en Ukraine », tout en réaffirmant l’adhésion du Sénégal aux principes du non-alignement et du règlement pacifique des différends. Sa position sur cette question s’inscrit dans l’esprit des deux communiqués publiés en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine, a-t-il précisé.

En lançant le 24 février dernier une opération militaire contre l’Ukraine, après des semaines de tension entre les deux pays, la Russie a dit faire valoir son droit à l’auto-défense, prévu par l’article 51 de la Charte de l’ONU.

Le président Poutine a évoqué la « souffrance » dans la région séparatiste du Donbass pour envahir ce pays. Ancienne membre de l’Union soviétique (URSS), l’Ukraine veut adhérer à la force militaire des pays occidentaux (OTAN) et à l’Union européenne (UE).

Malgré la prise de plusieurs villes et zones stratégiques, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy et ses hommes opposent encore une forte résistance aux troupes russes désormais dans la capitale Kiev.

Dans un récent entretien avec son homologue français Emmanuel Macron, Vladimir Poutine à fait savoir à son homologue français qu’il poursuivrait son action « sans compromis », jusqu’à ce que ses objectifs soient atteints. Il a aussi affirmé que ses exigences vis-à-vis de Kiev pourraient augmenter.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut