International › APA

Football ivoirien : la FIF accroît l’appui aux clubs

Le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Idriss Yacine Diallo, a égrainé sa vision pour l’année 2023, à l’occasion d’un échange de vœux du nouvel an avec les acteurs du monde du football, au siège de l’organisation.La rencontre qui a eu lieu ce vendredi 6 janvier 2023, a enregistré la présence de M. Jacques Anouma, président d’honneur de la FIF, l’ex-ministre des Sports René Diby, les vices présidents, les membres du Comité exécutif, les présidents de clubs de Ligue 1, Ligue 2 et D3, les présidents des groupements d’intérêts et des ligues régionales.

Dans une déclaration, M. Malick Tohé, 1er vice-président de la FIF, a révélé un appui aux clubs qui est « passé de 70 à 100 millions Fcfa pour les clubs de Ligue 1 soit une augmentation de 42,8% ; de 20 à 50 millions Fcfa pour les clubs de Ligue 2 (+150%) et de 15 à 30 millions pour la Division 3 (D3, +100%) ».

Cet appui est également passé de 2,5 millions de FCFA à 10 millions de FCFA pour les clubs de football féminin, soit une augmentation de 300%, a-t-il indiqué, faisant observer en outre une « promotion au sein du personnel de la FIF et l’augmentation du traitement salarial des employés ».

Depuis la prise de fonction de M. Yacine Idriss Diallo, il y a un peu plus de huit mois, l’on observe une mutation avec l’augmentation du nombre de clubs de championnat de Ligue 1 et de Ligue 2 qui passe respectivement de 14 à 16 et de 24 à 26, a mentionné M. Malick Tohé, en allusion aux promesses de campagne. 

Pour le président de la FIF, les faits majeurs pour l’année précédente, « c’est le fait qu’avec les clubs, dans un dialogue franc et constructif, après avoir augmenté leurs subventions, les clubs ont accepté la mise en place d’un SMIG », ce qui a permis aux athlètes d’avoir « des revenus garantis chaque mois ».

« Nous avons conçu un projet qui doit permettre au football ivoirien de gravir des échelons, étape par étape; et la première partie a consisté à relancer toutes les compétitions, elle se déroule bien, de la Ligue 1 à la D3 en passant par le football féminin », a-t-il poursuivi.

Il a souligné la relance des compétitions des divisions régionales et des Districts, interrompues depuis 2018. L’objectif étant que le ballon roule partout en Côte d’Ivoire, mais surtout « ramener dans la mesure du possible tous les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 qui jouent à Abidjan, sans y être basés, à les ramener dans leurs régions » pour créer un ancrage avec les populations. 

M. Serge Koutouan, directeur de Cabinet, représentant le ministre des Sports et de l’économie sportive, a déclaré que la Côte d’Ivoire organise la CAN 2023 qui se tiendra en 2024, tout en rappelant que le président de la République souhaite qu’elle soit « la plus belle de l’histoire de cette compétition » africaine. 

« Nous devons tous nous engager pour l’organisation de cette belle compétition, non seulement pour l’organisation, mais nous souhaitons la remporter », a ajouté M. Serge Koutouan, après avoir présenté les vœux du ministre aux acteurs du monde du football ivoirien pour le nouvel an.

L’année 2022 a vu l’élection le 23 avril, à Yamoussoukro, du nouveau président de la FIF, des joutes électorales auxquelles a pris part l’ex-international Didier Drogba. Porté à la tête de l’organisation, M. Yacine Idriss Diallo a pris fonction le 4 mai 2022.

Fidèle à son mot d’ordre de campagne, « Rassembler pour développer », la nouvelle équipe dirigeante conduite par l’homme d’affaires Yacine Diallo, s’est attelée à la redynamisation du football ivoirien et à son rayonnement au plan local et international.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut