International › APA

Ethiopie : une commission pour rehabiliter les rebelles désarmés

Le gouvernement éthiopien a annoncé la création d’une commission nationale de réhabilitation destinée aux combattants désarmés du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF).Cette commission vise à aider les combattants du TPLF désarmés, conformément à l’Accord de Pretoria, à effectuer une transition vers la vie civile et à s’intégrer dans la société, a déclaré Benalf Andualem, ministre de la Paix, lors d’une réunion le 31 décembre 2021.

Le nombre de combattants du TPLF qui sont désarmés n’a pas été précisé. On ne sait pas si le gouvernement prévoit d’apporter un soutien financier ou des programmes de formation professionnelle.

Lorsque le TPLF a lancé une attaque contre le commandement nord de la force de défense éthiopienne en novembre, on pensait qu’il disposait de plus de 500.000 combattants sous la forme de forces spéciales et de milices.

Outre le nouveau programme de réhabilitation, le gouvernement du premier ministre Abiy Ahmed a rétabli les services sociaux dans la région du Tigré, en Éthiopie.

Olusegun Obasanjo, envoyé spécial de l’Union africaine dans la Corne de l’Afrique et figure clé de la négociation de la paix, et l’ancien président kenyan Uhuru Kenyatta se sont rendus à Mekelle la semaine dernière pour évaluer l’état de la mise en œuvre de l’accord de Pretoria.

M. Obassanjo a déclaré qu’il avait confirmé la distribution de l’aide humanitaire dans la région.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut