International › APA

Ethiopie : le Gerd et des institutions financières cibles de cyber-attaques

L’Agence éthiopienne de sécurité des communications a déclaré avoir déjoué des tentatives de cyber-attaques visant le Grand barrage de la renaissance éthiopienne (Gerd), une importante centrale hydroélectrique sur le Nil Bleu.L’agence a révélé mercredi que des groupes soutenus par des agents locaux et étrangers « envieux de la paix et du développement de l’Éthiopie » ont mené des cyberattaques coordonnées.

 « Les cyber-attaques ont été déjouées avec succès », a déclaré mercredi à la presse le Directeur général de l’Administration de la sécurité des réseaux d’information (Insa), Shumete Gizaw.

Simultanément, de nombreuses tentatives de cyber-attaques visant des institutions financières majeures ont également été déjouées, selon l’Insa.

Les cyber-attaques déjouées contre le Gerd et les institutions financières étaient liées entre elles. Leur intention était d’entraver les travaux du Grand barrage en ciblant 37.000 ordinateurs interconnectés utilisés par les institutions financières, a déclaré M. Gizaw.

La réponse de l’Insa a fait avorter les rêves de tous ceux qui complotaient pour causer la destruction, a-t-il ajouté.

Le Directeur général n’a pas mentionné les noms des groupes à l’origine de ces attaques ni de leurs commanditaires présumés.

En juin 2020, une série de tentatives de cyber-attaques ont été menées contre le barrage par des pirates basés en Égypte, nommés Cyber Horus Group, AnuBis Hacker et Security By Passed, sous le slogan « Black Pyramid War ».

 L’Insa est parvenu à déjouer ces attaques qui, selon lui, visaient à saboter la construction du méga-barrage et à interrompre le processus de remplissage du premier tour du réservoir du Gerd.

 L’Éthiopie a réussi à remplir le réservoir de 4,9 milliards de mètres cubes au cours de cette saison des pluies, et a ajouté 13,5 milliards de mètres cubes supplémentaires en 2021.

Le total combiné d’eau stockée dans ce barrage était suffisant pour commencer à produire de l’énergie, aidant le pays à commencer à produire de l’électricité pour la première fois à partir du barrage en février dernier – une étape importante dans le projet national de plusieurs milliards de dollars.

D’autres attaques visant à perturber le bon fonctionnement du Gerd sont attendues, a prédit le DG de l’Insa.

Une cyber-sécurité concertée est mise en œuvre pour protéger la construction et l’administration des travaux du barrage, a-t-il déclaré.

Il a insisté sur la nécessité de renforcer la collaboration avec les institutions financières pour répondre efficacement aux cyberattaques et a également exhorté les institutions à accroître leur capacité à se défendre contre d’éventuelles tentatives de cyberattaques.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut