International › APA

Economie, social et tourisme au menu des quotidiens marocains

La performance de l’administration des douanes, l’activité de l’Initiative nationale pour le développement humain et la relance du tourisme national sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+L’Opinion+ écrit que les recettes douanières collectées en 2021, évaluées à 111,2 milliards de DH, sont « un résultat qui donne le tournis », notamment en pleine crise économique, soulignant que les efforts alloués par l’administration de la douane en termes de modernisation et de digitalisation de ses procédures “semblent avoir donné leurs fruits”.

Le mode de collecte des recettes s’effectue aujourd’hui à 93% par paiement électronique, sur 1,5 million de déclarations traitées lors de la même période, constate le quotidien, estimant que l’administration de la douane “a pleinement réussi” sa transition digitale, en en faisant l’une des “rares” administrations marocaines «100% Paper free», et ce, sans tambour battant et en toute discrétion.

Le journal se demande si “cette performance se maintiendra dans la durée” et surtout si elle aura “un effet d’entraînement” sur le reste des administrations marocaines, notamment celles en front face aux investisseurs.

+Aujourd’hui Le Maroc+, qui aborde l’action de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), écrit que cela fait bientôt deux décennies que ce chantier multiplie les réalisations et les projets en faveur des populations ciblées, notamment les jeunes, notant que depuis son lancement en 2005, l’INDH a insufflé une nouvelle dynamique de développement aux différentes régions et localités concernées.

Aujourd’hui, l’INDH déploie les programmes de sa phase III qui fait la part belle à la valorisation du capital humain et du potentiel des générations montantes de notre pays, relève la publication.

Plus qu’une stratégie de développement et des projets concrets, l’INDH est devenue au fil du temps une philosophie inspirant à la fois les pouvoirs publics et la société civile, rapporte-t-il, expliquant que les dynamiques enclenchées au cours des dernières années ont ainsi permis d’installer un nouvel état d’esprit auprès des populations et des jeunes bien évidemment.

+Le Matin+ rapporte que le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch a présidé, jeudi une réunion consacrée à l’examen des mesures prises pour relancer le secteur du tourisme après deux ans de crise sanitaire mondiale, notamment avec l’enregistrement d’indicateurs positifs pouvant être mis à contribution pour assurer un bon lancement de la nouvelle saison touristique, ce qui contribuera à un nouvel essor du secteur.

La vision du ministère ambitionne également de multiplier le nombre de touristes et de revenir, à partir de l’année 2023 au même niveau d’arrivées important, qui prévalait en 2019, laquelle a été une année positive en terme d’afflux de touristes.

 Parmi les axes sur lesquels repose cette vision : Assurer le plus grand nombre de sièges pour les touristes affluant vers notre pays avec les compagnies aériennes. Il s’agit aussi de développer la promotion touristique, mener de vastes campagnes promotionnelles et conclure des partenariats avec les tour-opérateurs mondiaux et les plateformes numériques.

La vision prévoit aussi l’adéquation de l’offre et de la demande touristiques, en plus de la stratégie de promotion des investissements touristiques, notamment, qui vise à encourager les investissements dans les petites et moyennes entreprises et dans le domaine du divertissement et de l’animation.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut