International › APA

Economie et diplomatie au menu des quotidiens marocains

Les enjeux de la réouverture des frontières, la situation de l’entreprise marocaine et les relations de coopération entre le Maroc et le Qatar sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce mercredi.+Aujourd’hui Le Maroc+, qui revient sur les enjeux de la réouverture des frontières, écrit que la réouverture des frontières tant attendue, particulièrement par les opérateurs de certains secteurs comme le tourisme, va évidemment produire des effets en termes d’activité, mais elle aura nécessairement aussi des effets sur le plan sanitaire que les acteurs devront gérer avec rigueur et responsabilité.

Car, pour le tourisme national et en ces moments difficiles où la compétition entre destinations a pris des allures de lutte pour la survie, tout incident sanitaire lié à la Covid porterait préjudice à la destination au mauvais moment et de manière plus générale à l’image du Maroc et sa crédibilité, estime l’éditorialiste.

Il appelle les opérateurs touristiques marocains à prendre leurs responsabilités pour leur intérêt et celui de la collectivité.

Et l’enjeu n’est pas seulement au niveau des hôtels mais de l’ensemble de la chaîne et de l’écosystème, notamment au niveau de certaines professions et activités qui ne sont pas forcément au même niveau de rigueur que les grands opérateurs structurés, souligne-t-il.

+L’Economiste+, qui s’attarde sur la situation de l’entreprise marocaine, écrit que la crise a entraîné une réaction en chaîne chez les entreprises où derrière chaque retard de paiement, il y a des trésoreries asséchées, des fermetures, des destructions d’emplois et des drames sociaux et familiaux.

Les derniers chiffres rendus publics interpellent: un nouveau record historique de plus de 10.000 défaillances en 2021 avec sur le triste podium le commerce, l’immobilier, le BTP et le tourisme, explique le journal.

Dès l’irruption de la pandémie, les aides et les mesures de soutien ont pu éviter le tsunami et le pire, mais au bout de deux ans, l’État s’est essoufflé et le Covid a continué à faire des siennes, relève le quotidien, soulignant que les mois qui viennent seront cruciaux avec les remboursements des crédits consentis, la sécheresse, la conjoncture mondiale sans oublier les imprévus.

+Bayane Al Yaoum+, qui aborde les relations de coopération entre le Maroc et le Qatar, dont la Haute Commission mixte vient de tenir sa réunion à Doha, écrit que les relations entre les deux pays présentent aujourd’hui une opportunité pour construire un modèle réussi de partenariat bilatéral distingué dans la région arabe, d’autant plus que les deux pays manifestent une volonté politique mutuelle affirmée.

La relation avec le Qatar peut aujourd’hui servir d’exemple pour le reste des pays du Golfe et sa stabilisation au niveau bilatéral pousse sans doute à la renforcer davantage à travers notamment l’établissement de partenariats économiques stratégiques majeurs, estime la publication.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut