Eco et Business › Agro-industrie

Difficulté d’exportation de l’ananas vers le Nigéria; le gouvernement explore les alternatives

(ABP)- Les ministres Cossi Gaston Dossouhoui de l’agriculture et Shadya Alimatou Assouman du commerce ont échangé ce mercredi à Allada avec les producteurs d’ananas de l’Atlantique sur les dispositions à prendre pour faire face à la fermeture des frontières nigérianes et réduire ainsi ses impacts négatifs  sur les produits d’exportation notamment l’ananas.

Le Bénin exporte plus de 40% de produits agricoles vers le Nigéria. Depuis le lundi 19 août dernier, le Nigéria a fermé ses frontières avec ses pays voisins. Cette situation a eu d’impacts négatifs sur l’ensemble de tous les produits agricoles béninois exportés vers le Nigéria et en particulier l’ananas. Par rapport à cette situation les ministres en charge de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Cossi Gaston Dossouhoui et de l’industrie et du commerce, Shadya Alimatou Assouman, ont échangé avec les producteurs en vue de voir avec eux les dispositions à prendre pour faire face efficacement à cette situation, entrevoir ensemble les solutions alternatives et réduire les effets négatifs de cette fermeture des frontières.

La transformation de l’ananas, son financement, la recherche de nouveaux marchés, la capacité locale de transformation, le mode de financement de la filière, la réorganisation des acteurs en coopératives ont constitué les grands axes de ces échanges.

Au terme de la séance, Il a été retenu d’accorder désormais la priorité à la production d’ananas répondant aux normes des marchés européens afin que la production nationale y soit exportée en même temps que sur les marchés sahéliens et autres. Le ministre en charge de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Cossi Gaston Dossouhoui Cossi a néanmoins rassuré les acteurs de la filière que l’Etat veillera à la sortie de crise.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut