International › APA

Côte d’Ivoire: une chanson et un clip produits pour lutter contre le cancer du sein

L’ONG ivoirienne Écho Médias -Mes seins sans cancer a présenté jeudi à Abidjan une chanson et un clip visant à lutter contre le cancer du sein, intitulés « Pas de bobo à mes lolos (seins) » du collectif Ma voix pour elles « mavop’el ».

Le single et le clip, produits par Écho Médias-MSSC, dont la présidente est Mme Leah Guigui, ont été dévoilés dans les locaux de Trace Côte d’Ivoire, une chaîne de divertissement, qui s’est engagée à diffuser le clip. 

Ma voix pour elles « mavop’el » qui a pour marraine, Mme Françoise Remarck est un collectif d’artistes et de célébrités engagés dans la lutte contre le cancer du sein. Il comprend également des sportifs, des humoristes, des directeurs de sociétés et des acteurs du monde de la culture.

La chanson, écrite par Alain Tailly, un expert du secteur de la culture, et Mme Leah Guigui, a été arrangée par David Tayorault. La chantre Geneviève Brou, l’humoriste Le Magnific, ont aussi participé à cette oeuvre musicale.

L’artiste chanteuse Vivi Makado, dotée d’un timbre vocal exceptionnel ou encore Yabongo Lova, ont apporté leur touche à ce single. À également contribué à la réalisation de ce titre, Amy Bamba, chanteuse raggae et ex-choriste de la méga star Alpha Blondy.

« Le cancer du sein, en Côte d’Ivoire, est un problème de santé publique et nous avons décidé de passer par le canal de la chanson (pour la sensibilisation, car) c’est beaucoup apaisant et plus rassurant pour la population d’être sensibilisée à travers la chanson », a dit Mme Leah Guigui.

Dans notre plan d’actions, dira-t-elle, « nous prévoyons déjà de faire une tournée de présentation de l’oeuvre musicale à tous les mélomanes ». L’organisation compte en outre faire des plateaux de télé, de radio et des spectacles.

Elle a fait observer que « cette oeuvre musicale a été non seulement mise en place pour sensibiliser, mais surtout pour mobiliser des fonds pour aider les femmes indigentes atteintes du cancer du sein ». 

« La totalité de tout ce qu’on aura comme fonds ira aux femmes malades du cancer du sein, car il y a des femmes qui n’ont pas la possibilité de payer leurs soins » dont le protocole « coûte excessivement cher », a-t-elle ajouté.

Sensibiliser les femmes sur l’intérêt du dépistage précoce, tel est l’objectif de l’ONG Écho Médias-MSSC qui s’investit dans la prévention. Selon sa présidente, Leah Guigui, « le cancer du sein, diagnostiqué tôt, on en guérit à 95% ». 

Dr Oumar Cheick Samaké a indiqué les facteurs de risques lors d’un exposé sur le cancer du sein. Il a évoqué entre autres les facteurs hormonaux, la puberté précoce, avant 13 ans, la poursuite des règles jusqu’à 55 ans et une première grossesse après 35 ans.

Des études révèlent que le taux de cancer est élevé dans la tranche d’âge oscillant entre 35 et 55 ans, selon Dr Samaké qui mentionne que le cancer du sein est plus prononcé chez les femmes, mais chez les hommes on a à peu près 1%.  

Le titre se veut une chanson d’espoir, faite pour sensibiliser les femmes sur la gravité de cette maladie qui en Côte d’Ivoire, tue plus de 1.000 femmes chaque année. Il est déjà disponible sur les plateformes légales de téléchargement. 


Commentaire

Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut