International › APA

Côte d’Ivoire : un partenariat pour la compétitivité de l’agriculture

L’Etat de Côte d’Ivoire a signé, lundi, un partenariat stratégique avec le groupe marocain OCP SA en vue d’impulser la compétitivité et le développement durable des chaînes de valeurs agricoles.Le ministre d’Etat ivoirien chargé de l’Agriculture et du développement rurale, Adjoumani Kouassi, et son collègue du commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba, ont, au nom du gouvernement, paraphé le protocole avec M. Mohamed Anouar Tamali, le CEO de OCP Africa, lors d’une cérémonie à la Primature ivoirienne, en présence du Premier ministre Patrick Achi.

Cette signature de convention de partenariat entre l’Etat de Côte d’Ivoire et OCP SA, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole (PNIA 2), une déclinaison du Programme stratégique Côte d’Ivoire 2030, a indiqué M. Adjoumani.

Cet accord, dit-il, vise la transformation structurelle de l’agriculture ivoirienne, telle que prévue par le Programme stratégique Côte d’Ivoire 2030 et le Projet de Société Côte d’Ivoire Solidaire en vue d’une augmentation de la productivité agricole.

Il devrait permettre aux revenus agricoles de passer de 60% à 80% d’ici à 2030. Cette transformation structurelle entrainera également une augmentation de la valeur ajoutée et contribuera à la création d’un nombre important d’emplois, pour les jeunes et les femmes.

Ce partenariat stratégique a pour but de « booster la compétitivité du secteur agricole ivoirien et renforcer l’impact des politiques de développement local sur nos populations rurales particulièrement », a-t-il ajouté.

Cette convention de partenariat vise notamment l’amélioration de la gouvernance des chaînes de valeur agricoles, pastorales et halieutiques, le développement d’actions de recherche, de développement et de formation.

Il vise en outre l’insertion de ces dernières dans les chaînes de valeur mondiales à plus forte valeur ajoutée, l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs et le développement des marchés.

Ce partenariat est le fruit d’un travail participatif incluant les principaux départements ministériels et les structures du groupe OCP. Prévu sur une période initiale de deux ans, ce partenariat sera mis en œuvre à travers des accords spécifiques à conclure entre les parties signataires.

Il est d’ores et déjà prévu que trois accords spécifiques soient rapidement mis en œuvre. Il s’agit du projet riz dans le Nord de la Côte d’Ivoire ; la création de 30 centres de service agricoles de nouvelle génération et la cartographie numérique de la fertilité des sols.

Le ministère ivoirien en charge de l’Industrie intervient aussi dans ce protocole d’accord, qui selon M. Mohamed Anouar porte sur « la contribution du groupe OCP à accompagner les sentiers et les projets du gouvernement ivoirien ».

Ces projets portent sur l’amélioration de la compétitivité et du développement durable des chaînes de valeurs agricoles, a-t-il poursuivi. Ils devraient permettre une transformation du secteur agricole ivoirien.

Ce partenariat contribuera fortement à la réalisation des actions et interventions envisagées par le Programme National d’Investissement Agricole de deuxième génération (PNIA 2), et facilitera surtout la conjugaison des interventions dans une approche inclusive cohérente.

AP/ls/APA


Commentaire

Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut