Société › Société

Célébration de la journée mondiale de l’aide humanitaire

Le directeur de cabinet du Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Baro Mora Ouarou, a présidé ce mercredi à Bopa, la célébration de la 11ème journée mondiale de l’aide humanitaire, à l’occasion de laquelle la Jama’ at islamique Ahmadiyya a fait don de vivre et autres aux familles des victimes du naufrage du 5 août dernier sur le lac Ahémé.

Cet important don composé de 50 kits scolaires, 20 gilets de sauvetage, 10 sacs de maïs de 100 Kg et 20 sacs de riz de 30 Kg est destiné aux familles et enfants dont les parents ont été victimes du naufrage du lundi 05 août dernier sur le lac Ahémé. Ce geste selon le missionnaire Ahmad Rana Farooq de la Jama’ at islamique Ahmadiyya du Bénin, est destiné à soutenir ces familles en détresse. Il a lancé un appel vibrant à la communauté nationale et internationale pour venir en aide aux enfants dont les parents  sont décédés.

Pour le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, la commémoration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire a pour but de convier tout le monde à se battre pour réduire la souffrance et l’insécurité dans le monde en mettant en oeuvre des actions ou en adoptant des comportements qui sauvent des vies et préservent la dignité humaine. Il a remercié l’Agence nationale de protection civile (ANPC) pour son rôle important dans la coordination des secours à apporter aux populations sinistrées.

Dans de nombreuses régions du globe, a fait observer le directeur de cabinet du Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Baro Mora Ouarou, ce sont les femmes qui sont les plus grandes victimes des crises et catastrophes, et ce sont toujours les femmes, notamment les humanitaires, qui travaillent, parfois au péril de leur vie aux côtés des victimes. Elles accomplissent un travail de fourmis dans l’anonymat et sont très souvent prises pour cibles et considérées comme des menaces.  Il a de ce fait rendu hommage aux sapeurs-pompiers, aux personnels de santé et à ceux de la protection civile qui œuvrent inlassablement pour secourir et assister les nombreuses personnes victimes des crises et catastrophes au Bénin. Il a eu au cours de cette journée une pensée spéciale pour tous les naufragés, particulièrement les femmes disparues sur le lac Ahémé en Août dernier avec comme bilan 14 morts et cinq rescapés.

Le thème de la présente célébration est « les femmes qui travaillent dans le domaine de l’aide humanitaire sont à l’honneur ».


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut