International › APA

Cacao ivoirien : pose de la 1ère pierre d’une usine de 73 Mds Fcfa

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao avec une offre de 40%, envisage de transformer 100% de ses fèves en 2030.Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a posé jeudi à San-Pedro, dans le Sud-ouest du pays, la première pierre d’une usine de transformation de cacao, et a exhorté à l’émergence de nombreux champions nationaux.  

« Il faut que dans notre pays, nous puissions voir émerger de grands industriels » comme le président de Atlantic Group, Koné Dossongui, promoteur de cette unité de transformation, a dit le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi.

Modèle inspirant, « Monsieur Dossongui, vous nous avez donné des leçons d’humilité, de courage, d’endurance, de passion et d’amour pour votre pays. Vous  êtes l’archétype de ce (que prône le chef de l’Etat) lorsqu’il parle de champions nationaux. », a-t-il déclaré.  

Le gouvernement ivoirien est engagé dans la construction de champions nationaux. Dans cette optique, le Premier ministre a lancé le 5 octobre 2022 le Programme PEPITE Côte d’Ivoire visant à faire des PME des championnes en vue de conquérir des marchés extérieurs, dont la Zlecaf.

Pour le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, la transformation du cacao s’inscrit dans la droite ligne des axes stratégiques de la politique de développement du secteur agro-industriel, dont l’objectif est le renforcement de la chaîne des valeurs agricoles.

L’implantation de cette unité industrielle, selon le ministre Adjoumani, participe de la vision du gouvernement de contribuer à l’essor d’un secteur agricole dynamique, compétitif et créateur de richesses et d’emplois.

Bâtie sur une superficie de 9 hectares, Atlantic Cocoa Corporation investira 73 milliards de FCFA dans ce projet. Techniquement l’usine fera, entre autres, du broyage de cacao, du pressage de liqueur, de la torréfaction, de l’alcalinisation et du vannage de fèves de cacao.

L’usine sera également en mesure de faire du nettoyage et du séchage de fèves. Sa capacité de transformation est de 64 000 tonnes par an. Elle pourra être extensible jusqu’à 100 000 tonnes par an et générer de nombreux emplois pour la jeunesse, dont 398 directs et 1286 indirects.


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut