› Société

Bénin : huit morts dans un affrontement entre la police et les membres d’une secte

Bénin,Soumaila Yaya,Azzael Awouignan,Monkpa,pasteur Awouignan,Pasteur Awouignan
Huit personnes tuées dans un affrontement entre la police et les membres d’une secte au Bénin

Les affrontements ont opposé des fidèles de la secte « Azzael awouignan » aux éléments de police républicaine, faisant huit morts dont deux policiers.  Le drame a eu lieu le samedi 29 Janvier 2022 dans la commune de Savalou au Bénin. 

Dans une déclaration de presse effectuée le dimanche 30 janvier, le directeur général de la police républicaine Soumaila Yaya a apporté des précisions sur ce qui s’est passé. Revenant sur les faits, il est à retenir des explications de la hiérarchie policière que tout est parti de la violence infligée à une femme enceinte. « Le lundi 24 janvier 2022, une dame enceinte a été curieusement violentée et sérieusement molestée par quinze (15) fidèles de ladite secte pour des motifs fallacieux constitutifs d’infractions à la loi pénale. Convoqués plusieurs fois par la Police, ils ont refusé de répondre auxdites convocations ».

Face au refus des responsables de « Azzael Awouignan » de répondre aux convocations de la police, les éléments du commissariat de Monkpa sont allés à leur siège pour tenter de comprendre les faits. « Mais elle s’est vue opposer, par des individus violents et drogués, un refus catégorique d’accéder à leur siège. L’équipe de la police a fort heureusement échappé à une séquestration après l’érection de plusieurs barricades faites de troncs d’arbres sur la voie par les soi-disant fidèles », a confié le premier responsable de la police.

En effet, les fidèles de cette secte professaient la fin du monde. Leur besoin ultime était de vider leurs avoirs et de se départir de tous biens et de toutes natures avant l’avènement de la dite fin du monde. Ils étaient donc autorisés par leur gourou, à saccager les récoltes des populations, détruire les biens de leurs voisins puis, commettre tous les actes répréhensibles au motifs qu’ils en ont reçu l’inspiration et l’autorisation du Saint-Esprit.

Pour anticiper sur le drame qui pourrait survenir des agissements de cette secte, la police a planifié une opération coup de poing pour arrêter les auteurs, mais qui va malheureusement tourner au drame. « En effet, après l’interpellation de certains responsables recherchés, les fidèles drogués, armés de gourdins et de fusils de fabrication artisanale, sous les ordres du gourou ont séquestré dans un premier temps deux fonctionnaires de police qui, tentaient de les raisonner plutôt que de faire usage de leurs armes ».

Les deux policiers retrouvés morts

Après de vaines négociations pour faire libérer pacifiquement les deux agents de police, les fonctionnaires de la police républicaine se sont rendus dans la brousse où les membres de cette secte  se sont retranchés à l’effet de retrouver leurs collègues. Dans leur recherche, ils retrouvent les corps sans vie de leurs frères d’arme. « Sur ce, ils ont entrepris une battue en vue de retrouver les auteurs de ce crime odieux. C’est alors qu’ils vont essuyer des tirs de personnes en embuscade auxquels ils ont riposté. Cela a entraîné la mort de six (06) personnes », explique le Directeur général de la police républicaine.

Il fait savoir que plusieurs responsables de la secte dont le fameux « pasteur Awouignan », à l’état civil Mesmin Kpondékon, sont activement recherchés.

 


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut