Culture › Livres

Bénin : 3ème édition du salon national du livre

Du 19 au 21 décembre 2019, la 3ème édition du salon international du livre s’est déroulée à la place des martyrs de Cotonou. Pendant ces trois jours, la population, adulte et autre, a suivi des activités de découverte, des ateliers d’échanges et bien d’autres. Cet événement célèbre le livre en tant qu’un outil incontournable dans les domaines de la vie et a réuni les acteurs à divers niveaux.

 

« Nous avons, aujourd’hui, l’occasion de célébrer le livre. Nous avons considéré qu’il est important que nous ne rations pas l’édition de cette année afin de rassurer les uns et les autres au fait que la culture demeure un pilier important du Pag », a confié Jean-Michel Abimbola, ministre du tourisme, de la culture et des arts. Il l’a fait savoir lors de son discours d’ouverture de cette édition. Pour lui, il est important que le Bénin offre un plus au monde à travers sa culture. « Autour de cette culture, nous allons révéler le Bénin au-delà des frontières », a précisé le ministre. En effet, le ministre souhaite une collaboration entre les acteurs de la chaîne du livre et montrer sa place essentielle dans nos quotidiens. Selon lui, la continuité de ces échanges va permettre de « trouver un bon équilibre pour assurer le fait que le livre et la lecture ne seront pas du dernier rang ». Le ministre rassure les uns et les autres de la disponibilité du ministère à accompagner les acteurs culturels. « Profiter de cette occasion pour faire en sorte que le livre et la lecture viennent au cœur des préoccupations et les enseignements qu’on peut y tirer », a-t-il souligné. Il serait important que ces échanges soient permanents et porteurs de fruits. De son côté, Prudientienne Gbaguidi, Directrice de la librairie Notre-Dame et la présidente de l’Association des librairies professionnelles du Bénin, n’a pas manquer de décrire la morosité du secteur de livre au Bénin. Selon elle, le livre est le pilier de l’éducation, de la culture générale, la connaissance scientifique, le développement personnel, le loisir, la mode, la santé, le code de la route, la religion, le droit et autres. « Malgré toutes ces valeurs, notre secteur, la chaîne du livre, est l’apparence pauvre des activités culturelles au Bénin. Son financement est à la limite du mépris et de l’insulte. Nous regrettons  maintenant cette époque. Votre époque, monsieur le ministre, où toute discipline a droit à un quota de financement qui lui revenait », a-t-elle fait remarquer. Son souhait est que cette crise que connaît le secteur du livre touche à sa fin.

Pour l’édition 2019, des activités de découverte, d’échanges avec les acteurs de la chaîne du livre ont été programmés. Il y a eu, notamment, des rencontres de discussion, des ateliers de peinture, de dessin et de conte.

 


Commentaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut