Société › Société

Atacora : Près de 2 000 apprentis sensibilisés sur les grossesses précoces et non désirées

Le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, accompagnée entre autres, par la chef division de la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et jeunes de la direction départementale de la santé du département , Carine Koussihouèdé et une équipe d’appui de la campagne « Zéro grossesse en milieu scolaire et d’apprentissage (ZEGROMISAR), a, au cours de sa tournée départementale de sensibilisation, bouclée ce samedi à Kérou, conscientisé près de deux mille apprentis artisans (filles et garçons), sur le handicap que constitue les grossesses précoces et non désirées, à leur avenir.

Cette détermination de l’autorité préfectorale, soutenue par Plan International Bénin, de lutter contre ce fléau en milieu d’apprentissage, tient tout son sens, avec des statistiques bien édifiantes. Selon les données de la direction départementale du ministère des affaires sociales et de la microfinance, seulement en 2020, plus de 900 filles, dont plus de 400 dans la commune de Natitingou, sont tombées enceintes dans les lieux d’apprentissages dans l’Atacora. « Aussi bien pour celles qui n’ont pas pu s’en sortir au niveau du système éducatif, que celles qui  n’ont jamais mis pied à l’école, l’apprentissage reste votre dernière chance pour construire votre avenir, vous devrez donc faire preuve d’abnégation, de discipline et surtout comprendre que seul  votre travail vous permettra de vous assumer demain et surtout d’être autonome, d’avoir une dignité et de participer efficacement au développement de vos localités respectives et par ricochet du Bénin»,  a fait savoir le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, aux apprentis, à chaque étape de sa tournée.  Se référant aux difficultés évoquées par les filles et qui se résument, à la pauvreté et la fuite de responsabilité des parents, le préfet, a fait remarquer à ces enfants « qu’il n’y a point de réussite sans courage et sacrifices ».

En exhortant les apprentis artisans des neuf communes de son département à éviter le suivisme et à se contenter du peu que leurs donnent leurs parents, l’autorité préfectorale a pris l’engagement de rencontrer les parents pour leur rappeler leur devoir parental. Elle a aussi appelé les patronnes et patrons des ateliers et les responsables des collectifs des artisans à plus de responsabilité et d’engagement.

Le directeur de l’Unité nord de Plan International Bénin, Paul Sabi Boum, qui était présent à l’étape de Matéri, a salué le leadership du préfet. « Madame le préfet vous êtes un modèle et à chaque fois que vous êtes devant ces enfants pour leur parler, je ressens une fierté et une satisfaction au regard de l’impact positif que cela a sur eux, Plan Bénin sera toujours à vos côtés, parce que les enfants surtout les filles sont sa raison d’être », a-t-il indiqué en substance.  Il a aussi rappelé les défis de Plan Bénin et a prodigué également des conseils à ces apprentis.

Au-delà de l’assurance donnée au préfet quant à leur détermination à jouer pleinement leur rôle dans ce combat,  les responsables des collectifs  des artisans et les élus locaux du département,  ont exhorté l’autorité préfectorale à maintenir le cap.

Les apprentis, surtout les filles,  ont aussi pris l’engagement devant le préfet, d’adopter désormais des comportements vertueux et responsables pour éviter les grossesses afin d’être une relève de qualité.

Agence Bénin Presse


Commentaire

L’Info en continu
  • Benin
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.04.2019

Lac Ahémé

Bernard Capo-Chichi nous emmène aujourd’hui sur les bords d’un lac situé au sud-ouest du Bénin, entre l’Océan atlantique et le fleuve Couffo dont il tire…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut