International › APA

Afrique de l’ouest et du centre : deux millions d’enfants privés de rentrée scolaire en 2019 (ONG)

En Afrique de l’ouest et du centre, plus de deux millions d’enfants sont privés de la rentrée scolaire 2019-2020 à cause de l’insécurité, indique un rapport de l’Ong Save the Children parvenu mercredi à APA.« Alors que de nombreux enfants s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école en Afrique de l’Ouest et du Centre, plus de deux millions d’enfants ne feront pas de rentrée suite à la fermeture de 9.288 écoles dans la région en raison de la situation sécuritaire et 44.000 enseignants ne pourront pas rejoindre les salles de classes », indique le rapport.

« Conflits internes violents, insécurités, catastrophes naturelles, épidémies graves comme Ebola, sont des maux dont nous entendons régulièrement parler. Mais nous sommes nous souvent posez la question : Quelles sont les conséquences sur les enfants et jeunes des zones affectées par ces multiples crises ? », s’est interrogé Philippe Adapoe, Directeur régional de Save the Children pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Au Burkina Faso par exemple, Save the Children note que « la rapide détérioration de la situation sécuritaire a entrainé la fermeture de plus de 2 024 écoles aujourd’hui contre 1284 en mars 2019. Le Cameroun, le Nigeria, la RCA, le Tchad, la RDC, le Niger et le Mali font face aux mêmes difficultés ».

« Dans toute la région, poursuit Save the Children, et particulièrement dans le centre du Sahel, l’éducation devient de plus en plus une cible : les écoles sont attaquées par des groupes armés, incendiées ou même occupées à des fins militaires ou par des personnes déplacées à l’intérieur. Des enfants et des enseignants sont attaqués sur le chemin de l’école et à l’école même ».

Dans un contexte caractérisé par une militarisation croissante de l’espace humanitaire, Save the Children estime que la centralité de la protection de l’enfant reste un défi majeur en raison de la multiplication des violations commises à l’encontre de civils.

Elle recommande, entre autres, aux gouvernements d’assurer la continuité de l’éducation à travers l’augmentation du budget alloué à l’éducation en situation d’urgence et son intégration dans les plans sectoriels ; sécuriser les écoles et tous les espaces d’enseignement à travers la mise en œuvre de la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles ; veiller à la sécurité et à la protection des enseignants dans les zones rurales et difficiles d’accès.



Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut