SOCIéTé  |    

Michel Akodjenou conduit à sa dernière demeure

Par Georgine Motassi - 02/07/2018

Décédé le jeudi 3 mai dernier à l’âge de 74 ans au centre hospitalier départemental de l’Ouémé des suites d’un malaise, l’artiste Amikpon a été inhumé le samedi le 30 juin 2018, à Porto-Novo.

 


© (c) Droits réservés

La peine était grande et la tristesse présente. En effet, un concert en hommage en sa mémoire, a été donné par la section départementale Ouémé/Plateau de la Confédération nationale des artistes musiciens traditionnels du Bénin (Conamutrab), à la Maison des jeunes de la capitale.

 

Gbessi Zolawadji, Pi-Disymph, Ricos Campos, Vivi International, Tcheffon, fils de Yédénou Adjahoui, Aloè Super et bien d’autres n’ont pas manqué de témoigner des qualités et du professionnalisme de Michel Akodjènou alias Amikpon. Pour François Ahlonsou, premier adjoint au maire de Porto-Novo, la disparition d’Amikpon est une grande perte pour le monde artistique béninois et surtout pour la ville capitale. Amikpon a été un artiste auteur, compositeur et chanteur traditionnel. De son vivant, il s’est consacré pendant plus de 40 années aux rythmes « Gbon » et « Kpalon’go ».

 
MOTS CLES :  Amikpon   Musique   Akodjenou 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Soirée Saint Valentin Sous le signe de Cupidon à Torcy
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués