La rencontre Songo à Paris

Le 11/03/2014

Mardi 11 mars à 20 h 30

Dans le cadre de l’événement « Solidarité artistique internationale », Le Grand Parquet, L'Espace Linga Tere, le Naïf Théâtre et BlonBa vous invite à deux spectacles sous le thème « Les Afriques »

Réunir ces deux spectacles "Dieu ne dort pas" et "Songo la rencontre" dans un même événement est une promesse faite à l'Afrique.

Ces « Afriques au Grand Parquet » mettront en lumière le Mali et la Centrafrique et au-delà de la situation actuelle, la vitalité, l'énergie et l'enthousiasme artistique de ces deux pays.

Cet événement s'inscrit dans le cadre de la reconstruction et nous mettons tout en œuvre pour que les deux Centres Culturels, « le BlonBa » à Bamako, et l'Espace « Linga Tere » de Bangui ouvrent à nouveau les portes de leurs salles avec ces deux spectacles.

Cette opération s'inscrit par-là dans une action de solidarité artistique francophone entre le Grand Parquet, le BlonBa, l'Espace Linga Tere et les nombreux partenaires associés au projet.

« Songo la rencontre »
Texte et mise en scène Richard Demarcy et Vincent Mambachaka
Jeudi, vendredi et samedi à 19h et dimanche à 15h

Le conte écologique à l'origine du spectacle :

« Au Long de leur vie ces deux Koungoulouba (bossus) ont peu à peu oublié ce qu’ils étaient et d’où ils venaient…toutes ces années pèsent lourd sur leur dos.

Aujourd’hui, ils doivent porter de bien mauvaises nouvelles aux villageois qui vivent près de la forêt : "GBAKO", comme "LA GRANDE FORET" tropicale de leur pays, dense, profonde aux arbres immenses, baignés par le majestueux fleuve Oubangui en plein cœur de l’Afrique.

Mais cette fois, les esprits protecteurs de GBAKO vont s’en mêler, détournant les bossus de leur chemin ; les séparant, transformant leur mission en un périple initiatique. Ce seront alors leurs danses, leurs chants, leurs mots quasi-magiques "GBAKO MO YEKE TA KOTA" et leurs cérémonies dans la grande clairière, sous l’œil de NZE / la Lune qui provoqueront la célébration de retrouvailles, dans leur corps et dans leur esprit, avec un autre passé, qui fut le leur plus lointain, un passé fondateur…Et comme dans les contes de tous les pays; c’est à travers les péripéties de cette histoire, et les épreuves, un rite de passage jusqu’à leur transformation, jusqu’à ce qu’ils deviennent "autres"… »

Les Afriques à Morsang, théâtre de l’Arlequin

Autres événements à venir

TOUT L'UNIVERS JournalDuBenin.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués